RVM‎ > ‎

chapitre-6




Semaine 2: 8 jour, RVM chapitre 6

 

"La Femme Querelleuse"

Mais d´abord voici des témoignages 

de mariages restaurés  issus du




Restaurée!! Et Lui seul est la Perle de Grand Prix!!

Louons le Seigneur! Il s´est glorifié à travers le travail qu´il a fait dans notre mariage— et en moi! Je Le remercie pour le témoignage qu´il m´a donné et je prie afin qu´il reçoive toute la gloire pour ce qui est écrit ci-dessous.

Je dois d´abord préciser que je ne mérite en aucun cas ce qu´Il a accompli! Mon mariage était dans un état catastrophique du fait de mes pêchers et de mon égoïsme. C´était mon second mariage. Mon premier mariage avait fini en divorce après que je sois tombée dans l´adultère. Et après le divorce, j´ai honte à l´avouer, j´ai continué avec ce style de vie de pécheresse. Bien que j´avais deux filles, ma vie était remplie uniquement de sorties en boites, d´hommes et d´alcool, et j´encourageais les autres femmes à suivre le même style de vie! Pire encore, j´utilisais l´avortement comme moyen de contraception (un incroyant serait horrifié en entendant combien j´eus d´avortements, ce qui prouve que même ceux qui se posent pour  l´avortement savent au fond d´eux que c´est une abomination aux yeux de Dieu).

Je m´impliquais fortement dans les courants de spiritualité issus du New Age et de l´Orient, et je croyais vraiment que j´étais maître de mon avenir. Malheureusement à cette époque je pensais être heureuse, en paix et avoir tout sous contrôle, dans ma vie remplie de fêtes. (Je n´avais jamais réfléchi si la paix pouvait aller de même avec une vie remplie de fêtes.) A présent je me rends compte à quel point j´étais morte spirituellement!

Lorsque je rencontrai l´homme qui devint mon deuxième mari, nous commençâmes très rapidement à vivre intimement. Non seulement je tombai enceinte, mais je fis un bébé derrière son dos parce que je voulais un autre enfant! (pourquoi cette fois-ci et non les précédentes? Je jouais vraiment avec Dieu). Je ne m´attendais pas à ce qu´il m´épouse, je fis cette décision égoïstement afin de remplir mes propres besoins. Je lui mentis et ne lui parlai pas de mon piège. Il me demanda cependant gracieusement en mariage, parce qu´il aimait son fils, qu´il souhaitait faire une décision honorable, et qu´il m´aimait (d´un amour qui, bien que immature était bien plus honorable que mon amour à son égard).

Trois personnes nous marièrent: un moine grecque orthodoxe, une prêtresse New-Age (je ne connais pas de meilleure dénomination) et une pasteur issue d´une église très libérale (qui annonçait la délivrance non pas par Jésus-Christ, mais par la “tolérance et la justice sociale“). Durant la cérémonie, nous nous promîmes de nous aimer mutuellement, mais seulement après s´être aimé soi-même. Pas de voeux traditionnels dans notre cas!

Les conséquences ne se firent pas attendre: nous nous disputâmes violemment lors de la réception de mariage et je quittai égoïstement ma propre fête de mariage, traînant mes amis avec moi. Louez Dieu— il utilisa l´un d´entre eux pour me dire froidement que ma croyance égocentrique New Age, ma vie de pécheresse sans Dieu étaient la raison pourquoi tout avait si mal tourné. Quelques jours plus tard, je priai Dieu afin qu´il me sauve de mes propres péchés. Je n´étais pas sure qu´Il existe, mais je Lui demandai de se montrer à moi, et de me sauver, s´Il existait.

Enfant, j´avais “accueilli le Christ“ à plusieurs reprises, mais en regardant en arrière, il me manquait de toute évidence une meilleure compréhension de mes péchés. À cette époque j´étais une “bonne fille“, je ne voyais pas de péchés nulle part. Ironiquement, j´avais souvent entendu à l´église des témoignages de personnes qui avaient été délivrées par Dieu d´horribles pêchers – drogue, alcool, prostitution etc….Et je me rappelle penser au fait que je voulais pouvoir moi aussi avoir un témoignage et que j´étais triste car je “ne pourrais jamais en avoir“….Dieu dans toute Sa sagesse (et certainement avec sens de l´humour) a du le prendre comme une prière, car maintenant j´ai un témoignage qui Le glorifie Lui seul!

Après avoir prié et demandé à Dieu de me sauver, Il me montra qu´Il existait réellement. Je lui avais posé des questions spécifiques à Son sujet dans mes prières et Il me répondit à toutes celles-ci en moins d´une semaine. Je sus sans la moindre ombre d´un doute qu´Il existait réellement et que le sang versé de Jésus Christ nous avait sauvé de nos péchés.

Il commença à se montrer à moi au cours de notre lune de miel. Mon mari et moi habitions dans une maison de plage en Caroline du Sud, où nous nous disputions sans arrêt. (peux-tu imaginer ce que mon mari pensait? Que j´avais planifié depuis le début de changer les règles dès que nous serions mariés!) Mais ces vacances devinrent ma lune de miel avec Jésus, et il commença à me transformer, lorsque que je lisais tous les jours Sa Parole)

Il me montra aussi qu´Il m´avait appelé à lui, selon son propre plan, et le fait que ce soit après notre mariage (si cela était arrivé une semaine auparavant, nous ne nous serions jamais mariés!) signifiait que nous devions rester mariés, Dieu avait un plan et une fin pour ce mariage. Quand les choses empirèrent et les gens me dirent que nous n´étions pas liés façon égale, je pus leur dire que nous étions liés de façon égale, et il était clair que Dieu souhaitait que nous restions ensembles.

De retour de lune de miel, le Seigneur me dit que je devais avouer à mon mari la vérité au sujet de notre fils, que j´étais tombée enceinte en connaissance de cause. Ce fut l´une des choses les plus dures que j´eusse à faire, mais je savais que je devais obéir, et laisser le reste entre les mains de Dieu. Malheureusement, après avoir tout avoué, les choses empirèrent. Je n´ai jamais douté que j´avais pris la bonne décision, mais apprendre ma trahison a semé les graines d´un sentiment d´amertume et de méfiance dans le coeur de mon mari qui grandit par la suite (et je peux le comprendre…). Je vois à présent que j´ai été la femme la plus querelleuse qui ait jamais existé, nous nous disputions sans cesse pour quelque chose, il n´y a pas de doute, je le critiquais tout le temps!!!

De plus, j´étais semblable à la femme adultère – mes pieds n´étaient jamais tranquilles à la maison. Un week-end, de retour à la maison après un voyage d´affaire, je sentis que quelque chose ne sonnait pas rond. Je remarquai un cheveu de femme sur notre divan (rouge vif, ce n´était pas le mien), et accusai immédiatement mon mari d´avoir eu de la visite. Il avoua qu´une femme était venue chez nous, mais clama son innocence. (les enfants étaient avec lui, et en regardant en arrière je suis sure qu´il disait la vérité. Mais je ne savais pas ou ne croyais pas que “l´amour croit en toute chose“). Je le jetai immédiatement hors de la maison pour lui montrer qu´il ne pouvait pas me traiter de cette façon, puis je commençai à lui faire honte en disant à tout le monde “ce qu´il avait fait“.

Il y a eu aussi des altercations physiques que je provoquais et utilisais ensuite afin d´obtenir la sympathie de qui voulait bien m´écouter. Il buvait également beaucoup, mais au lieu de laisser l´amour couvrir les transgressions (Prov. 10:12, 1 Pet. 4:8), je calomniais mon mari en le criant tout haut. Bien sûr mes amis, et les gens de notre église me disaient de pratiquer l´”amour exigeant”, de refuser de se laisser traiter ainsi. Ils me disaient également que mon mari ne changerait jamais, si je le laissais continuer ainsi. Je ne répète pas cela pour calomnier mon mari, mais pour montrer que Dieu veut se glorifier Lui même dans les situations qui semblent impossibles-- mais je ne donnais pas à Dieu la moindre chance! Il n´avait sûrement pas besoin de défendre quelqu´un qui passait déjà son temps à se défendre lui- même ou d´être juste envers quelqu´un qui était suffisant! En écoutant l´avis du monde (ayant la démangeaison d´entendre des choses agréables), je continuais à justifier ma propre attitude de pécheresse.

Comme j´étais Pharisienne! Je parlais aux autres des péchés de mon mari, et je ne pouvais pas voir mon attitude querelleuse, jalouse, suffisante et insoumise (1 Sam 15:23). Dieu m´a montré par la suite que l´argument de l´amour exigeant est en fait une manipulation.

Il m´a également montré plus tard que j´étais en cause lorsque mon mari est devenu physiquement violent (“Les lèvres de l'insensé se mêlent aux querelles, Et sa bouche provoque les coups.“ Prov. 18:6). En fait je l´avais provoqué à chaque fois! Lorsque j´appris enfin à contrôler ma langue, Dieu s´occupa du reste. Dieu m´avait monté auparavant à travers les Écritures que si mon mari avait été une réelle menace, il l´aurait enlevée immédiatement. Mais il ne l´avait pas fait, car ce n´était pas mon mari qui était mauvais, mais moi!

J´ai aussi appris plus tard que les fois ou il avait bu quelques verres, correspondaient avec les moments au cours desquels Dieu choisissait de m´éloigner de mon mari (“il enlève intimes et amis loin de moi”, Ps 88-19 ), afin de m´avoir entièrement pour lui— je dois lire Sa parole, prier et me réjouir des moments passés seule en Sa présence!

Deux mois après que mon mari soit parti de la maison, je sentis le besoin de jeûner, ce que je n´avais jamais fait auparavant. Au milieu du deuxième jour, je savais sans aucun doute que je devais demander à mon mari de rentrer à la maison, et que je ne devais plus jamais lui demander de partir.

Les choses s´améliorèrent un moment, mais je tombais à nouveau dans le piège de la méfiance, épiant et surveillant tout ce que mon mari faisait ou disait. Et ce devint une obsession. Nous essayâmes à plusieurs reprise une consultation maritale, qui ne mena cependant à rien et fit empirer les choses. Je vécus un vrai moment de vérité lorsque le conseiller me dit: “vous ne pouvez peut-être pas faire confiance à votre mari, mais vous pouvez faire confiance à Dieu“ Cela me calma pour un moment, mais rapidement (avec la bénédiction de ce même conseiller) j’essayais à nouveau de contrôler la situation par moi-même.

Ma méfiance cessa quelques années plus tard, lorsque je finis par demander à Dieu de me montrer si mon mari avait été infidèle (j´avais bien sûr oublié de prier pour l´avenir!) Je lui promis d´arrêter et de lui faire confiance si sa réponse était non. Et elle le fut! Dieu me permit de cesser immédiatement d´épier mon mari et je commençai enfin à vivre dans la foi. Le verset “Car ton créateur est ton époux“ (Esaie 54:5) devint (et l´est toujours) mon verset favori de la Bible.

Les choses s´améliorèrent au cours des six mois suivants. Ma foi grandit, et ma relation avec Dieu devint plus intime. Je Lui faisais confiance d´une nouvelle façon. Et une nuit, je sentis le besoin de prier comme je ne l´avais jamais fait auparavant, pour que toutes les choses cachées soient révélées. Je pensais à la pornographie ou quelque chose de similaire, n´ayant aucune idée de ce que Dieu avait préparé à mon intention. Ma dernière prière avant de m´endormir (dite avec un sentiment non de trépidation, mais d´attente, que quelque chose allait se produire) fut que Dieu “mette en lumière ce qui était caché dans l´obscurité“.

Le lendemain à 4h du matin, alors qu´il faisait toujours sombre dehors, je fus d´abord réveillée par notre ligne fixe, puis par mon portable, et enfin mon téléphone professionnel. Ce n´est que plus tard le matin, après avoir vérifié mes messages, que je sus que Dieu avait répondu à ma prière avant que le soleil se lève. C´était le mari de l´AF qui avait appelé, pour me dire que mon mari avait une relation adultère avec sa femme. Je me rappelle ce calme impressionnant qui me remplit alors, car je savais que c´était la réponse de Dieu à ma prière de la nuit, et il avait préparé mon coeur pour des moments pareils.

Mon mari vit le numéro de l´appelant sur le téléphone et pensa que j´allais lui demander de partir comme je l´avais fait auparavant. Mais à la place je lui demandai de s´asseoir en face de moi et lui dis que je lui pardonnai! Il se mit à pleurer, me dit combien il était désolé, et qu´il ne pouvait pas croire que je puisse lui pardonner ce qu´il avait fait. Mais c´était la bonté de Dieu agissant à travers moi, car c´était réel, et je n´aurais jamais pu le faire moi même, même si je l´avais voulu! Je ne dus pas me forcer à dire quoique ce soit, les mots sortirent tout seuls, remplis de grâce, de bonté et d´amour. L´autre preuve que cela venait du Seigneur était que c´était un sentiment permanent! Bien que je dus faire des efforts pour pardonner d´autres choses, je n´eus plus besoin de repardonner à mon mari en ce qui concernait les événements de la matinée, ni ce qui en était la cause.

Je tombai enceinte le jour où mon mari commença sa relation avec l´AF. Mon mari dit à présent que ce n´est pas un hasard que je fis une fausse couche la même semaine qu´il y mit fin. (c´était avant que j´apprenne ce qui s´était passé). Il sentait vraiment que nous avions perdu notre enfant en punition de son pécher. Cependant, non seulement Dieu me permit gracieusement d´ignorer les signes indicateurs de la présence de l´AF pendant tout ce temps, mais il me bénit merveilleusement avec une grossesse qui ne dura que 10 semaines. J´eu la chance de pouvoir accoucher, voir, tenir et enterrer notre petit bébé, parfaitement formé et de la taille d´un pouce! Dieu utilisa le même événement qui souilla la conscience de mon mari pour me bénir. (Titus 1:15)

En quelques courtes semaines, cette petite personne avait déjà réalisé le plan que Dieu avait prévu pour lui depuis le début des temps, et Dieu me fit l´honneur de porter ce doux enfant qui est à présent aux cotés de Jésus! Dieu m´a montré son incroyable miséricorde et pardon à ce moment, non seulement pour mon péché d´avoir eu des enfants hors des liens du mariage, mais aussi pour avoir avorté de ses parfaites créations avant qu´elles soient nées. Bien que je savais qu´il m´avait déjà pardonné, il me bénit en me permettant de voir ce petit être parfait, et me montra non seulement que j´avais une famille entière d´enfants auprès de Lui à ce moment, mais qu´ils étaient aussi impatients de me saluer lorsqu´il m´appellerait auprès de Lui. J´étais impressionnée mais je me suis aussi sentie humble face à la miséricorde de Dieu- Il m´avait complètement pardonné, et je pouvais maintenant me réjouir de ces faits avec des larmes d´espoir et de joie et non des larmes de deuil.

Je ne peux pas l´affirmer avec certitude (Ses voies sont bien meilleures que les miennes), mais sentir la bonté de Dieu si complètement à ce moment-là, à préparer mon coeur afin de pouvoir offrir la même tendresse et miséricorde à mon mari.

Le plus incroyable se produit lorsque Dieu me permit de pardonner à mon mari: il lui changea alors aussi le coeur et celui-ci me pardonna tous mes péchés avant et après notre mariage. Cet événement seul suffit à rendre l´épreuve profitable! Je crois vraiment qu´il y a une force incroyable dans le pardon, et comme je l´ai appris grâce à RMI, il n´y a rien de plus séduisant!

Nous vécûmes un mois formidable après ce que j´appelle maintenant notre restauration. Nous partîmes pour un week-end prolongé avec nos fils, et ce fut comme la lune de miel que nous n´avions jamais eue! Comme pour confirmer la volonté de Dieu au sujet de notre mariage, une femme qui ne nous connaissait pas, s´approcha de nous et nous dit que nous formions une magnifique famille – Elle pouvait “dire” qu´il y avait quelque chose de vraiment spécial dans notre mariage! Dieu commença à me montrer qu´il voulait réaliser les “désirs de mon coeur“ pour mon mari et notre famille.

J´aurais aimé te dire que nos épreuves s´arrêtèrent là et que nous vécûmes heureux pour le restant de nos jours, mais malheureusement les événement prirent un pire tournant. Tout le monde, dont beaucoup de mes amis chrétiens commencèrent à me dire que je ne pouvais pas pardonner “si facilement“, que nous devrions sérieusement “parler” et “travailler sur nos problèmes”, sinon notre mariage ne s´”améliorerait jamais vraiment.” Peux tu croire que, après tout ce que Dieu m´avait montré sur les dangers (et la futilité) de la psychologie et des conseillers conjugaux (Isa. 30:1–3, Jer. 8:22, Isa. 5:13), j´ai quand même mordu à l´hameçon?!! En l´espace de six semaines, après que nos pasteurs nous aient dit de rechercher l´aide d´un “conseiller professionnel”, au lieu de se rencontrer avec eux (notre premier choix), nous étions de retour chez le conseiller conjugal, remuant le passé, et laissant libre cours  à nos sentiments (Prov. 29:11, Phil. 3:13–14), au lieu de nous réjouir de ce que Dieu avait accompli.

Je rencontrais aussi une fois la conseillère conjugale précédente (qui, je l´appris plus tard était elle-même en instance de divorce), et je suivis son conseil de parler avec une femme dont le mari était infidèle. Après avoir parlé avec ces deux femmes, j´insistai pour que mon mari passe au détecteur de mensonge afin ”prouver” que l´AF appartenait au passé! Comme mon mari était prêt a tout pour me faire plaisir, il accepta. Immédiatement après, Dieu m´a bien fait comprendre le verset “Ceux-ci s'appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; Nous, nous invoquons le nom de l'Éternel, notre Dieu.”(Ps. 20:7). Je me rendis compte que j´avais non seulement déçu mon mari avec mes exigences ridicules, mais pire encore, j´avais déçu Dieu en ne plaçant pas ma confiance uniquement en Lui, mais dans des preuves matérielles. Je sais, je sais. J´aurais du savoir depuis ce temps que “l’amour pour le monde est synonyme de haine contre Dieu”! Mais je suis bête et entêtée, et j´ai besoin de plus de temps que la majorité d´entre nous. Rendons grâce  à Dieu qu´Il soit si patient et n´abandonne jamais!

Après plusieurs mois de suivi, par la grâce de Dieu, mon mari eut la sagesse de voir que cela ne menait  à rien, toujours à regarder en nous, au lieu de regarder Dieu. De plus, nous étions malades de voir la quantité d´argent que nous dépensions pour obtenir les conseils de ceux qui “colportaient la Parole de Dieu”, quand le Conseiller Puissant donne ses conseils et sa sagesse gratuitement  à tous ceux qui le lui demandent. J´aurais été beaucoup plus sage, si je m´étais d´abord tournée uniquement vers Lui et avait recherché des femmes plus âgées (expérimentées)  pour me guider afin de devenir une épouse pieuse!

A cette période, par la divine providence de Dieu, je tombais sur le site internet des Ministères de Restauration, de manière inattendue, sans prévenir! Je commandai les ressources, y compris le manuel de travail Une Femme Sage, qui me convainquit totalement de tout ce que je faisais toujours mal. Je me mis au travail, commençant à faire toutes les choses dont je n´avais jamais entendues auparavant! J´étais complètement convaincue de mon caractère querelleur, et demandai à Dieu de m´aider à arrêter de me disputer. Je commençai à considérer mon mari comme le chef spirituel de notre foyer, me remettant à lui dans tout ce qu´il demandait et insistant pour que mes filles adolescentes fassent de même. (“qu´est ce qui ne va pas avec toi maman? Pourquoi n´as tu pas le courage de tes opinions?!” Elles pensaient que j´avais touché le fond.)

Je n´avais jamais beaucoup médité le verset où Dieu tourne le coeur du roi comme un courant d´eau (Proverbes 21:1), mais dès que je le compris, tout a changé....Je rendis aussi gloire à Dieu et Le remerciai du fait que Erin m´avais montré que Dieu est le chef du Christ et le” Christ est le chef de tous  hommes” (1 Cor. 11:3)! Connaissant ces deux versets, je commençai à tout rendre à Dieu en prière, et quelle différence ça a fait! Lorsque j´ai commencé à me tourner en premier vers Dieu avec mes problèmes, il commença à tourner le coeur de mon mari sur des questions particulières sans que je dusse dire un seul mot!! Il commença aussi à tourner le coeur de mon mari à mon égard, avec une tendresse et une gentillesse, dont j´ignorais qu´il eut toujours envers moi!

(A un moment, je suggérai d´enseigner à domicile notre fille qui était en classe de 4ème, en réponse aux problèmes qu´elle rencontrait au collège. Son père refusa, mon mari refusa, et elle affirma qu´elle fuguerait si je le faisais…. Je n´en parlai plus a quiconque, mais rendis tout à Dieu dans mes prières. Trois jours après, ils changèrent tous les trois d´ avis, et tous me demandèrent de lui enseigner à domicile pour le trimestre….)

Je rends gloire à Dieu pour les changements qu´Il fait en moi, et comment Il me rapproche de Lui. Je Lui rends gloire pour Sa Parole (Ta parole est la vérité, Jean 17:17), et je le remercie d´avoir préparé Erin afin qu´elle prenne soigneusement le temps de réunir ces Écritures, expliquant comment être une femme et mère pieuse— c´est une bénédiction de les avoir sous la main quand arrive une épreuve! Je loue Erin pour son engagement résolu afin de dire la vérité dans l´amour, sans compromettre ou diluer la Parole de Dieu

Oui, Jésus attend de nous une obéissance radicale, mais vers qui me tournerais-je, si ce n´est vers Lui? (John 6:68)—Il a les paroles de la vie éternelle! Je lui rends gloire pour Sa grâce infinie et Sa miséricorde, lorsque je tombe, Il me permet de continuer à toujours me relever, et Ses miséricordes se renouvellent chaque jour! Je peux avoir confiance qu´Il finit tout le bon travail qu´Il a commencé, et Sa grâce me suffit.

Je dois l´avouer, c´est un peu effrayant d´écrire tout cela et le mettre là, pour que d´autres puissent le lire, mais je prie pour que ce que j´écrive, donne à d´autres l´espoir qu´il puisse pardonner N´IMPORTE QUEL péché, et qu´ils sauront comment l´amour et le pardon du Christ est large, haut et profond. "C'est une parole certaine et entièrement digne d'être reçue, que Jésus Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs, dont je suis le premier." (1 Tim. 1:15).

Avant tout, je Lui rend gloire pour le sang versé de Jésus, qui a recouvert mes préchés et me permet d´avoir une relation avec mon Fabricant et Créateur! Rien ne peut être comparé à la joie indicible de Le connaître, d´être assis aux pieds de Jésus, et d´apprendre directement de Lui. Pour moi, Lui seul est la perle de grand prix, méritant tous les coûts! 

~ Michele RESTAURE  dans le Colorado, Membre de la Communauté RMI, et Directeur de Publication RMI

 



— chapitre 6 —

La Femme Querelleuse

 

Une gouttière continue dans un jour de pluie 
Et une femme querelleuse sont choses semblables. 
Celui qui la retient, retient le vent,
Et sa main saisit de l'huile.

—Proverbes 27:15-16

 


            

Demandez-vous, "Suis-je une femme querelleuse ?"

Peut-être est-il difficile de répondre à cette question parce que vous n'êtes pas sûr de ce qu’est vraiment une femme querelleuse. Si nous vérifions dans le dictionnaire, le mot querelleuse signifie: une contestation, une querelle, un différend, un esprit querelleur, argumentatif.

Vos conversations avec votre mari étaient-elles habituellement contestataires pour voir qui gagnera où qui aura le dernier mot ? Avez-vous gagné la plupart du temps ? Laissez-moi vous dire que j'étais une épouse querelleuse et j'ai souvent gagné, ou peut-être, la plupart du temps—mais en réalité j'ai perdu ! J'ai perdu mon mari et la vie de famille que nous avions !

Vous disputez-vous parfois avec votre mari ? "Commencer une querelle, c'est ouvrir une digue; Avant que la dispute s'anime, retire-toi" (Prov. 17:14). Pourtant le monde, et les prétendus "experts" en matière de mariage, nous disent qu’une bonne dispute est réellement bien pour le mariage. N’en croyez pas un mot ! Argumenter détruira votre mariage ! Et si vous continuez à argumenter ou à vous quereller avec votre mari vous perdrez votre occasion de reconstituer votre mariage !

Il y a-t-il des querelles dans votre foyer ? "Mieux vaut un morceau de pain sec, avec la paix, Qu'une maison pleine de viandes, avec des querelles" (Prov. 17:1). Êtes-vous la femme douce et tranquille que le livre de 1 Pierre 3:4 décrit et qui est si précieux aux yeux de Dieu? Vos enfants sont-ils bruyants et indisciplinés? Votre mari ne viendra pas pour vous voir vous et vos enfants s’il sent une atmosphère de querelle dans votre maison. Même si vous changez, mais que vos enfants restent désagréables ou indisciplinés, votre mari cherchera la paix et la consolation dans les bras et la maison d’une autre.

Avez-vous un esprit querelleur ? "Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles. Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience" (2 Tim. 2:23-24). Êtes-vous une "je sais tout ?" Ou avez-vous toujours un commentaire contraire aux choses que votre mari dit ? Dieu nous dit que "Accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu'il ne te livre au juge" (Matt. 5:25). Faite attention, une procédure de divorce vous guette !

Aimez-vous contredire ? "Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n'être point contredisants" (Tite 2:9). Êtes-vous l'esclave de Jésus ? Vous a-t-il racheté à un prix ? Alors vous le Lui devez d’être agréable. Maintenant que nous avons vu ce que signifie d’être querelleuse, le Parole de Dieu mentionne au moins cinq fois comment il est terrible de vivre avec une épouse querelleuse. Jetons un coup d'oeil.

Une Épouse Querelleuse

La femme querelleuse. Avez-vous jamais eu un robinet qui égoutte au point de vous rendre fou ? "Un fils insensé est une calamité pour son père, Et les querelles d'une femme sont une gouttière sans fin" (Prov. 19:13). Parfois il faut une autre personne pour attirer l'attention sur cet égouttement (peut-être un ami ou votre beau-père) pour que votre mari prenne conscience de cet égouttement, mais une fois qu'il en a pris conscience, il n’entend plus que ça ! Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les hommes quittent leurs maisons, et se mettent souvent avec une prostituée ? Prov. 21:9 nous répond que "Mieux vaut habiter à l'angle d'un toit, que de partager la demeure d'une femme querelleuse".

La femme querelleuse et irritable. Encore une fois, un homme vivrait plutôt sans eau et dans la chaleur du désert qu’avec une épouse qui défie son autorité. "Mieux vaut habiter dans une terre déserte, qu'avec une femme querelleuse et irritable" (Prov. 21:19). Dieu est intransigeant à ce sujet—Il le répète plusieurs fois ! Est-ce que vous l’écoutez ? "Mieux vaut habiter à l'angle d'un toit, Que de partager la demeure d'une femme querelleuse " (Prov. 21:9).

Égoutture constante. Dieu compare une égoutture constante à une femme querelleuse poussant l’autre personne à s’en aller. Pourquoi l’homme ne répare t’il pas simplement le toit ? Parce que Dieu dit que c’est impossible ! "Une gouttière continue dans un jour de pluie Et une femme querelleuse sont choses semblables. Celui qui la retient, retient le vent, Et sa main saisit de l'huile" (Prov. 27:15-16).

Étant Soumise

Beaucoup de votre attitude querelleuse vient du fait que vous croyez que le mariage est une association. C’est ce que je croyais et j’ai découvert plus tard que ce n’était pas vrai ! En fait, Dieu a mis la famille, ainsi que le reste de sa création, sous différents niveaux d'autorité. Nos maris sont notre autorité. Il est important que vous compreniez cela. "Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ" (1 Cor. 11:3). "Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses" (Eph. 5:24).

Que veut dire la soumission ou être soumise ? C’est obéir sans un mot, même si votre mari n’obéit pas la Parole de Dieu. Ca veut dire ne pas retourner insulte pour insulte ou encore ne pas le menacer. 1 Pierre 3:9 dit "Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction..." "Mais bénissez, au contraire" veut dire un compliment et une bonne attitude pour une insulte "en voyant votre manière de vivre chaste et réservée" (1 Pierre 3:2).

La soumission est-elle applicable aujourd'hui ? "Jésus Christ est le même hier et aujourd'hui, oui et pour toujours" (Heb. 13:8). Dans Matt. 5:18 Jésus nous dit "Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé.."

Christ est le chef de chaque homme. Comment pouvons-nous être sûrs que Dieu est le chef de Jésus, et mon mari (sauvé ou pas) est mon chef ? "Mais je veux que vous compreniez que Christ est le chef de chaque homme, et l'homme est le chef de la femme, et Dieu est le chef du Christ" (1 Cor. 11:3).

Comportement respectueux. Maintenant que nous sommes sûrs que Dieu parle à toutes les épouses, que nous ordonne-t-il de faire ? "Femmes, soyez de mêmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée" (1 Pierre 3:1-2).

Étant soumise. "Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l'Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l'Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l'être à leurs maris en toutes choses" (Eph. 5:22-24). Cette Ecriture nous explique que notre relation avec notre mari doit être identique à celle du Christ avec l'église. N'est-il pas regrettable que beaucoup d'églises ne se soumettent pas au Christ et à ses enseignements, tout comme tant de femmes ne se soumettent pas à leurs maris ? Voyez-vous la relation?

Femmes saintes. Où est notre espoir dans la soumission ? "Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris" (1 Pierre 3:5). Notre espoir et notre confiance repose en Dieu, et non dans nos maris. Par conséquent, nous n'avons pas besoin d’avoir peur s'ils ne font pas ce qui est bien ! "Comme Sara, qui obéissait à Abraham et l'appelait son seigneur. C'est d'elle que vous êtes devenues les filles, en faisant ce qui est bien, sans vous laisser troubler par aucune crainte" (1 Pierre 3:6).

Protecteur. Quand nous les femmes nous croyons que nous pouvons nous protéger nous-même parce que nous pensons que nous pouvons "combattre nos propres batailles", pourquoi alors aurions nous besoin de maris ? Était-ce probablement vous qui avez rembarré le vendeur ou vous qui vous êtes débarrassé de ce type à la porte, avec plus de gusto que votre mari l’aurait fait ? Votre mari a-t-il oublié comment vous défendre puisque vous avez tellement l’habitude de le faire vous-même ? Qui portait réellement le pantalon à la maison ? Qui était vraiment le plus fort ?

Avez-vous dit à votre mari de s'occuper de ses propres affaires quand il vous a suggéré de ralentir le rythme et de vous reposer ? Qu’a fait votre mari quand vous avez continué avec cette attitude de rébellion ? D'abord, il s’est mis en retrait pour éviter une autre bagarre; ensuite il a quitté le domicile conjugal, loin de "l'égoutture constante"; et enfin il a trouvé une autre femme à qui donner son affection !

Si vous êtes resté querelleuse, alors quand il est venu vous voir ou quand il a appelé ou vous a envoyé un email, vous lui avez en fait rappelé ce pourquoi il vous a abandonné. C'est la raison pour laquelle tant de femmes ne voient pas leurs maris.

Vous devez être "totalement transformé à l’image de Dieu" la première fois que Dieu vous ramène votre mari en réponse à vos prières. Si votre mari aime ce qu'il voit et entend, il reviendra juste pour s’en assurer une deuxième fois. C'est ce qui mène à la restauration ! Si Dieu tourne son coeur, mais que sa volonté résiste à cause de votre manque de changement, alors vous ne pouvez pas blâmer Dieu.

La Racine de notre Attitude Querelleuse...

L’Auto Estimation !

 

Pourquoi bon nombre de femmes sont-elles devenues querelleuses ? Nous les femmes sommes querelleuses parce que nous qui sommes des chrétiennes imitons le monde et la pensée du monde. Les livres que nous lisons, les conseillers que nous recherchons, les cours que nous fréquentons ne reflètent pas la Parole de Dieu, qui est pure et intransigeante. La plupart des femmes chrétiennes sont pleines de psychologie.

Le poison plongé dans du chocolat reste du poison ! Mes soeurs en Christ, la psychologie est plus dangereuse quand elle est plongée dans le christianisme parce que nous l’avalons aussitôt ! Nous avons été soumise à un lavage de cerveau à penser que "l’amour de soi" et "l’auto estimation" sont de bonnes choses, mais ils ne sont rien d’autre que de la fierté ! C'est ce péché qui a transformé Lucifer en Satan ! !

La femme querelleuse et fière, la femme qui "pense tout savoir" est une femme qui argumente et veut que les choses se passent à sa manière—parce qu'elle pense avoir raison. Et quand elle a tort, son auto estimation à besoin d’être protégé. Elle n’a jamais une parole humble ou un "je suis désolée j'ai tort" ! La femme querelleuse a été programmée de telle sorte que s’excuser serait trop humiliant pour elle.

Notre fierté a pour conséquence une attitude de "sainte ni touche", c’est pourquoi tant de femmes parlent des péchés de leurs maris, parce qu'elles ne voient pas leurs propres pêchés !

Comment se débarrasser de

L’Attitude Querelleuse et "Sainte ni touche"

 

Si nous confessons. Comme nous pouvons clairement le constater, vivre avec une femme querelleuse, qui s’auto estime, est un véritable cauchemar, pas seulement pour le mari, mais également pour les enfants. Prions en demandons pardon à Dieu. Cherchons sa grâce pour nous aider à devenir des femmes douces et tranquilles qui sont précieuses à ses yeux et aux yeux de nos époux. "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité" (1 Jean 1:9). Trop de femmes interprètent mal ce verset et confesse plutôt les péchés de leurs maris.

Confessez. La bible nous demande de confesser nos péchés. Quand votre mari rentre à la maison ou s’il vient juste pour une visite, demandez-lui pardon pour votre attitude de querelleuse et d’auto estimation. Si vous n'avez plus de contact avec votre mari, priez pour qu'une occasion se présente pour le faire par téléphone ou en personne. (Svp, ne l'appelez pas !) "Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace" (Jacques 5:16). Encore une fois, ce verset dit de confesser nos péchés et non ceux de notre mari pour que nous puissions être guéris.

Pendant votre confession, n’entrez pas dans un "discours interminable". Dites lui brièvement que Dieu vous a convaincu de votre attitude dominatrice et querelleuse, dû au fait que vous soyez fière et une "sainte ni touche". Dites-lui, qu’avec l'aide du seigneur, vous priez pour changer votre façon d’être. Donnez-lui un baiser et sortez de la pièce ou dites au revoir et raccrochez ! Puis, confessez à vos enfants et expliquez leur comment Dieu va vous aider à changer à travers l'humilité. Ils entendent trop souvent parler des péchés de leur père; il est important qu'ils comprennent que la séparation ou le divorce ne venait pas d’une seule personne.

D'abord soyez réconcilié. Si vous ne vous sentez pas "guidé" à régler les choses, alors ne retourné pas à l'église. "Si donc tu présentes ton offrande à l'autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l'autel, et va d'abord te réconcilier avec ton frère; puis, viens présenter ton offrande" (Matt. 5:23-24).

De la grâce à l'humble. En plus, assurez vous d’être humble; ne soyez pas trop fière de proclamer aux autres que vous êtes une femme querelleuse. "… car Dieu résiste aux orgueilleux, Mais il fait grâce aux humbles. Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il vous élève au temps convenable" (1 Pierre 5:5-6). Et continuez à confesser votre attitude querelleuse à chaque fois que vous en avez l’occasion. Une fois que vous êtes fatigué de ce péché en vous, et que vous implorez vraiment Dieu de vous changer, vous cesserez d'en être une.

Voici l’ordonnance de Dieu. "Ils arrivèrent à Mara; mais ils ne purent pas boire l'eau de Mara parce qu'elle était amère. C'est pourquoi ce lieu fut appelé Mara" (Exod. 15:23). Moïse a jeté un tronc d’arbre dans l'eau, une représentation de la croix du calvaire. Vous devez également jeter la croix dans la mer de votre amertume. Christ est mort pour vous libérer de tout les péchés, y compris votre péché de querelleuse, d’orgueilleuse, et votre comportement égoïste.

Jésus doit être notre exemple. Toujours, dans toute chose, de la même manière dont Il a marchée sur cette terre. "Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix. C'est pourquoi aussi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom" (Phil. 2:5-9).

Engagement personnel: faire en sorte que les autres ait plus d’importance que moi, et de mettre de côté mes attitudes querelleuses et orgueilleuses. "Basé sur ce que j'ai appris dans la Parole de Dieu, je m’engage à renouveler ma pensée et à agir selon la Parole en m’humiliant et en renonçant à mes attitudes de querelleuse.

 

Date :_________________Signé par:______________________________________________________

      


Si tu es prête à prendre cet engagement envers Dieu,et si tu es d´accord et prête à documenter cette étape de ton Parcours de Restauration, sous forme de questionnaire: „ce que j´ai appris“, clique ICI

Si tu souhaites être mise en contact avec une e-partenaire pendant ta restauration, tu dois prendre soin à vider ton coeur à chaque leçon.



Français