RVM et UFS‎ > ‎

chapitre-7




Semaine 2: 9 jour, RVM chapitre 7

 

"La Bonté sur sa Langue"

Mais d´abord voici des témoignages 

de mariages restaurés  issus du




DIEU M´ A CHANGÉE!

Mon mari et moi avons traversé une période très houleuse au cours de notre mariage. A cette époque, un des problèmes principaux pour mon mari était mon poids. J´étais plus mince pendant une grande partie de notre mariage, mais  suite à ma grossesse, et un accident de voiture, je pris beaucoup de poids et commençai à souffrir de problèmes de dos.

Puis, après la naissance de mon bébé, toute mon attention se concentra sur ma petite fille et je ne servis plus dans le ministère avec le même zèle. Toutes ces choses furent responsables des problèmes dans mon mariage. Mon mari avait l´impression que je ne voulais plus rencontrer personne ou aller nulle part. Ma mère m´encouragea aussi à aller de l´avant. Mais en fait j´étais devenue paresseuse et je ne voulais pas croire que c´était le cas à ce moment la. Mon mari commença à rester plus longtemps au travail, et ne rentrait pas à la maison avant tard le soir.

La situation empira encore quand ma mère mourut. J´avais l´ impression et me comportais comme si mon mari n´avais pas été là pour moi au cours de cette épreuve mais c´était faux, il était vraiment présent. Par exemple, il fit toutes les démarches nécessaires à la place de ma famille car nous étions tous sous le choc. Je lui reprochais qu´il faisait toujours tout pour l´église et non pour la maison. Je le voulais entièrement pour moi 24h sur 24, 7 jours sur 7, mais c´était bien sûr impossible. Mon comportement a presque détruit notre mariage.

Un jour, nous étions en train de parler et mon mari me dit comment il ressentait la situation. Je perdis le contrôle. J´étais furieuse. Je ne pouvais croire qu´il pensait à soi après tout ce que j´avais du traverser….Mais la véritable cause du problème, c´était moi….Finalement il dit qu´il avait envie de partir, et il quitta vraiment la maison.

Je laissais le Diable m´attaquer avec toute sorte de pensées. Et la rage me remplit. Je pris un papier et un crayon, je partageais entre nous toutes nos factures. j´étais prête à vendre la maison—J´allais le laisser partir. S´il te plaît, garde en mémoire que mon mari est un homme bon et juste, qui aime Dieu et est très respectueux. Mais je ne recevais pas l´attention que je voulais. Donc, lorsque je partageai mes plans avec mon mari il me dit: “Je t´ai juste fait part de mes sentiments mais je n´ai jamais dit que je voulais tout cela!” A ce moment le Saint-Esprit commença à travailler en moi.

L´Esprit-Saint me dit de me retourner vers ce qui avait attiré au début mon mari, et ce que nous faisions avant que notre travail dans le ministère commence. Je dus me repentir car je m´étais rendue compte que je n´avais pas été soumise la plupart du temps. Nous n´étions jamais d´accord, et je ne me soumettais jamais—je n´essayais même pas. Dieu me dit de changer, mais pas pour mon mari, pour Lui….Si je l´aimais, alors je le ferais….Alors je le fis et Dieu commença a changer mon mariage très rapidement.

Le point tournant au cours de ma démarche de restauration se produisit lorsque je commençai à me rapprocher de Dieu, et je lui permis de me montrer comment s´occuper de mon corps. Je commençai à faire de l´exercice et à me nourrir sainement, et je remarquai la réponse de mon mari aux changements qui commençaient en moi. Dieu me changea également afin que je respecte d´avantage mon mari et que j´apprenne à me taire. 

Dieu me montra que je devais suivre mon mari et le laisser être le chef spirituel de notre foyer. Avant, je me sentais souvent frustrée par mon mari en ce qui concerne le ministère, mais maintenant je prie, je l´apporte à Dieu et je me réjouis. Mon amie me donna le livre „Comment Dieu peut restaurer ton mariage“ Je sais que vos ressources marchent car j´en ai vu les fruits dans la vie de mon amie et son mari.

Mon mari et moi avons renouvelé nos voeux l´un envers l´autre, et nous nous promirent de ne plus jamais utiliser le mot divorce qui est sale, profane, lorsqu´il s´agit de notre mariage.

Bien qu´il y a des petites difficultés de temps en temps, je rends gloire a Dieu, car maintenant, ce n´est rien en comparaison avec les gros problèmes que nous avions eu dans notre mariage. Je parle à mes connaissances de votre site internet, et mon mari et moi partageons ce que Dieu a fait dans nos vies, pour que d´autres puissent espérer.

~ Ruth, RESTAURE en Floride

 



— chapitre 7 —

La Bonté sur sa Langue

 

Elle ouvre la bouche avec sagesse,
Et des instructions
aimables sont sur sa langue.

—Proverbes 31:26



          

Tout le monde observe comment une femme parle à son mari, à ses enfants, et aux autres. Quand une femme parle avec respect et gentillesse à son mari et à ses enfants elle démontre le caractère principal "d'une femme pieuse". Cependant, celles qui sont impatientes et irrespectueuses montrent qu’elles sont des chrétiennes faibles et immatures.

Un discours aimable et doux est l'un des ingrédients les plus importants pour le bon fonctionnement d’un mariage et pour avoir des enfants polis. La gentillesse est l’ingrédient essentiel d’une "femme pieuse".

Nous avons été trompés par des "conseillers" et de prétendus "experts en matière de mariage" qui nous disent que c'est un manque de communication qui est la cause des mariages détruits. En recherchant les Ecritures, j'ai découvert que Dieu avait beaucoup à dire au sujet de combien nous disons, de ce que nous disons, et comment nous le disons ! Suivez-moi et découvrons ensemble la vérité:

Ce n'est pas un "manque" de communication !

Nous devons observer combien nous disons !

Beaucoup de paroles. Non seulement ce n'est pas un manque de communication qui pose des problèmes dans le mariage, mais aussi quand il y a trop de parole et de discussion, la transgression (une violation de la Parole de Dieu) ne peut pas être et ne pourra pas être évitée ! "Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, Mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent" (Prov. 10:19).

Restez silencieuse. Les autres nous disent qu’il faut s’exprimer et dire ce que l’on pense, mais Dieu nous dit: "Celui qui méprise son prochain est dépourvu de sens, Mais l'homme qui a de l'intelligence se tait" (Prov. 11:12). "Celui qui veille sur sa bouche garde son âme; Celui qui ouvre de grandes lèvres court à sa perte" (Prov. 13:3).

Guarde ses lèv res fermées. En fait, Dieu dit que nous pratiquons la sagesse et sommes sages quand nous ne disons rien. "L'insensé même, quand il se tait, passe pour sage; Celui qui ferme ses lèvres est un homme intelligent" (Prov. 17:28). "Que votre parole soit oui, oui, non, non; ce qu'on y ajoute vient du malin" (Matt. 5:37).

Sans un mot. Dieu parle directement aux femmes et leur demande de rester silencieuses. "Femmes, soyez de mêmes soumises à vos maris, afin que, si quelques-uns n'obéissent point à la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et réservée" (1 Pierre 3:1-2). "Que les femmes se taisent dans les assemblées" (1 Cor. 14:34).

Un esprit doux et paisible. La femme paisible est précieuse à Dieu. Est-ce votre cas? "... la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu" (1 Pierre 3:4). "Garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes, et les disputes de la fausse science dont font profession quelques-uns, qui se sont ainsi détournés de la foi. Que la grâce soit avec vous" (1 Tim. 6:20).

Dieu nous dit de faire attention ce que nous disons

Fait attention à sa bouche. Combien de fois avez-vous eu des ennuis à cause de vos paroles ? "La bouche du juste produit la sagesse, Mais la langue perverse sera retranchée" (Prov. 10:31). "Tel, qui parle légèrement, blesse comme un glaive; Mais la langue des sages apporte la guérison" (Prov. 12:18). "Tel, qui parle légèrement, blesse comme un glaive; Mais la langue des sages apporte la guérison" (Prov. 21:23).

Ce qui sort de la bouche. Cette remarque est claire. Ce que vous dites est très important ! "Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné" (Matt. 12:37). "Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme; mais ce qui sort de la bouche, c'est ce qui souille l'homme" (Matt. 15:11). "... renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche" (Col. 3:8).

Payez attention à la Parole. Ce verset décrit deux types d'épouses. Laquelle êtes-vous ? "Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os" (Prov. 12:4). "Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur…" (Prov. 16:20).

Parler comme un enfant. Avez-vous mûri ? Ou êtes-vous toujours comme un enfant qui blesse les autres avec ses paroles ? Un des plus grands mensonges que nous avons appris quand nous étions des enfants étaient que les bâtons et les pierres peuvent casser mes os, mais les paroles ne me blesseront jamais. Bon nombre d'entre nous ne se sont jamais remis de certaines choses qu’on nous a dit pendant notre enfance. "Lorsque j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j'ai fait disparaître ce qui était de l'enfant" (1 Cor. 13:11).

N'est- il pas temps de mûrir ? Cessez de dire des choses qui blessent votre mari, vos enfants et votre relation avec les autres !

Les lèvres justes. Qui est-ce qui n'apprécie pas une parole aimable ? "Les lèvres justes gagnent la faveur des rois, Et ils aiment celui qui parle avec droiture" (Prov. 16:13). "Entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur..." (Eph. 5:19).

Abandonnez la querelle. "Commencer une querelle, c'est ouvrir une digue; Avant que la dispute s'anime, retire-toi" (Prov. 17:14). "Les lèvres de l'insensé se mêlent aux querelles, Et sa bouche provoque les coups" (Prov. 18:6). Encore une fois, argumenter ou se disputer n'est  pas bon pour le mariage (ou tout autre relation) bien que d’autres vous diront le contraire !

Friction constante. Y a-t-il des frictions constantes dans votre maison ? "Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu ..." (Gal. 5:19-21). "Si quelqu'un enseigne de fausses doctrines, et ne s'attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d'orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d'hommes corrompus d'entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain... " (1 Tim. 6:3-5).

Accordez-vous promptement ! Si vous êtes quelqu’un qui aimez argumenter, alors apprenez par coeur ces deux versets. Ces versets ont complètement changé ma vie ! "Accorde-toi promptement avec ton adversaire, pendant que tu es en chemin avec lui, de peur qu'il ne te livre au juge, que le juge ne te livre à l'officier de justice, et que tu ne sois mis en prison" (Matt. 5:25). "C'est une gloire pour l'homme de s'abstenir des querelles, Mais tout insensé se livre à l'emportement" (Prov. 20:3).

Si deux d’entre vous s’accordent. Vous devez essayer de trouver un terrain d’entente avec votre mari au lieu d’être toujours en désaccord avec tout qu’il dit. Si vous n’êtes d’accord sur rien, restez calme et souriante ! "Je vous dis encore que, si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux" (Matt. 18:19).

Brise l'âme. Les proverbes nous disent également que nos paroles peuvent briser l'âme de notre mari ! "La langue douce est un arbre de vie, Mais la langue perverse brise l'âme" (Prov. 15:4).

Garder ma bouche comme avec un museau. Voici une pensée sage: "Car la parole n'est pas sur ma langue, Que déjà, ô Éternel ! tu la connais entièrement" (Psaume 139:4). "Je veillerai sur mes voies, De peur de pécher par ma langue; Je mettrai un frein à ma bouche…" (Ps. 39:1).

Muselez votre langue. Le jeûne est le seul moyen d'être vraiment délivrée d'une grande bouche ! Croyez-moi, vous serez trop faible pour parler ! C’est la seule chose qui a marché pour moi ! Faite le tout simplement—et vite !

Calomnie

Son mari fait confiance en elle sans risque. Un autre domaine dans lequel nous devons faire attention à nos paroles, car elle aura pour conséquence la perte de la confiance de nos maris, c’est de parler de lui aux autres. "Le coeur de son mari a confiance en elle, Et les produits ne lui feront pas défaut" (Prov. 31:11). Nous ne devons jamais parler des faiblesses de nos maris ou répéter aux autres quelque chose qu’il nous a confié en secret. Rappelez-vous, "L'homme pervers excite des querelles, Et le rapporteur divise les amis" (Prov. 16:28). Tant de femmes partage avec moi (et avec toute les autres personnes qu’elles connaissent ou rencontrent) les péchés de leur mari, leur adultère, leur alcoolisme, les drogues, ou la pornographie. Je refuse de les écouter et je les coupe net. Laissez-moi vous demander, "à combien de personnes l’avez-vous dit"?

Confessons nos péchés. Pendant notre session avec un conseiller/conseillère conjugal ou quand nous parlons avec d’autres personne afin d'obtenir de l'aide pour notre mariage, nous faisons l'erreur fatale de divulguer les défauts et les péchés de notre mari, de ce fait n'obtenons pas la purification et la guérison dont nous avons besoin pour être restauré. Ce verset indique clairement que "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité" (1 Jean 1:9). Egalement dans Jacques 5:16 il est clairement dit que "Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace."

Je détruirai ! "Celui qui calomnie en secret son prochain, je (Dieu) l'anéantirai" (Ps. 101:5). Beaucoup de femmes pensent qu'elles sont constamment entrain de combattre l’ennemi hors qu’en fait c'est Dieu qui est contre elles. Si vous avez parlé de votre ami à d’autres personnes, vous l’avez en fait calomnié. Dieu promet qu'il apportera la destruction dans votre vie. Vous pouvez lier le diable autant que vous voulez, les Ecritures sont claires. Vous devez vous repentir et demander au seigneur d'ôter ce péché de votre vie et puis rattrapez vous en allant voir toutes les personnes à qui vous avez parlé. Confessez leurs votre propre péché puis ensuite racontez toutes les bonnes choses que votre mari a faites (et fait) pour vous.

Un calomnieur révèle les secrets. Un des pièges le plus commun dans lequel tombent les femmes est de bavarder au téléphone, en prétendant de partager "des sujets de prière" ou des "demandes de prière." Cessez de traîner avec des commères. Faites comme Dieu commande: "... Ne te mêle pas avec celui qui ouvre ses lèvres" (Prov. 20:19).

Que la calomnie soit loin de vous. Les autres ne se rendent pas nécessairement compte que vous êtes une commère, mais Dieu connaît votre coeur. Ne vous métrompez pas; vous n'avez pas besoin d'entrer dans les détails pour partager un sujet de prière—vous êtes une insensée ! "Celui qui dissimule la haine a des lèvres menteuses, Et celui qui répand la calomnie est un insensé" (Prov. 10:18). Nous devons tous arrêter de partager avec les autres des demandes de prières, ce n’est rien d’autre que de la calomnie, éloignez ça de vous ! "Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous" (Eph. 4:31).

Vous constaterez qu’en vous débarrasant de ce type de "partage" vous n'avez plus rien à dire à vos amis. Cela a aussi comme conséquence d’acquérir de nouveaux amis ! Si vous résistez à la tentation de retomber de nouveau dans vos vieilles habitudes, Dieu sera fidèle pour vous enseigner à édifier votre mari au lieu de le calomnier. "Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os" (Prov. 12:4). Au lieu de cela "...entretenez-vous par des psaumes, par des hymnes, et par des cantiques spirituels, chantant et célébrant de tout votre coeur les louanges du Seigneur" (Eph. 5:19).

La douceur de la parole. Si vous avez fait honte à votre mari par ce que vous lui avez dit ou par ce que vous avez dit aux autres sur votre mari, ou encore par votre attitude, Dieu est si fidèle pour offrir un remède: "Un coeur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os" (Prov. 17:22). "Les paroles agréables sont un rayon de miel, Douces pour l'âme et salutaires pour le corps" (Prov. 16:24). "Celui qui est sage de coeur est appelé intelligent, Et la douceur des lèvres augmente le savoir" (Prov. 16:21).

Dieu voit ! Faire attention à ce que vous dites, gagner votre mari sans un mot et puis sortir de son chemin est ce que la Parole de Dieu nous demande de faire. Dieu est également résolu sur notre "attitude" derrière nos actions, puisque ceci démontre notre coeur. "... L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde le coeur" (1 Sam. 16:7). L'attitude d'une femme pieuse est le respect pour son mari, qui provient d'un coeur pur.

Respectueux

On nous dit que nous devons exiger le respect des autres. On nous dit d’avoir du respect pour nous-même. Pour réellement comprendre la vraie signification du mot respect, recherchons une compréhension plus profonde. Nos maris doivent être gagnés "par le comportement de leurs épouses, car ils observent [notre] comportement chaste et respectueux" (1 Pierre 3:1). Le mot respect est défini dans le dictionnaire comme: "une estime ou une considération spéciale dans laquelle on tient une autre personne" ! Ce n'est pas ce que nous exigeons pour nous-mêmes !

Selon le dictionnaire "thesaurus" le respect signifie avoir de l'admiration, être prévenant; estimer, honorer, révérer, admirer, apprécier, remarquer, tenir en estime, valoriser. Les antonymes (les opposés) sont, dédaigner, blâmer, et censurer. Nous étudierons les mots en "gras" plus profondement.

La considération: penser aux autres. Le livre d’Hébreux nous dit que nous devons encourager nos maris et les autres. Par nos actions, nous pouvons les stimuler à aimer et à vouloir faire du bien. "Veillons les uns sur les autres, pour nous inciter à la charité et aux bonnes oeuvres" (Heb. 10:24). Par conséquent, quand nous sommes inconsidérés, nous motivons nos maris ou nos enfants à nous dédaigner et à faire du tort !

Les oeuvres de la chair. Nous utilisons comme prétexte les péchés de nos maris pour excuser notre manque de respect envers eux. Voici une liste des péchés énumérés dans le livre de Galates. En la lisant, prenez svp un moment pour souligner les péchés qui sont habituellement commis par les hommes, ceux que nous appelons à l’église les vrais péchés.

“Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l'impudicité, l'impureté, la dissolution, l'idolâtrie, la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l'envie, l'ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d'avance, comme je l'ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n'hériteront point le royaume de Dieu” (Gal. 5:19–21).

Maintenant retournons en arrière et entourons les péchés que nous avons tendence à ignorer dans l'église, ceux qui sont habituellement commis par les femmes. Excuser votre non-respect, basée sur les péchés de votre mari, est évidemment le résultat de votre ignorance ou encore le fait d’excuser votre propre péché devant ce Dieu Saint ! Nous sommes clairement plein de péchés, que Dieu décrit comme "évident" !

Regardez vous. Beaucoup pensent qu'il est de leur responsabilité de punir ou de châtier les autres qui ont péché, particulièrement leurs propres maris. L’Ecriture nous contredit et nous montre les conséquences de ces actions orgueilleuses. N'oublions pas le morceau de bois dans notre propre oeil. Rappelez-vous que tous les péchés sont identiques aux yeux de Dieu.

Une foid de plus, ne vous laissez pas tromper par Satan à croire que le péché de votre mari est pire que le vôtre. "Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. Portez les fardeaux les uns des autres, et vous accomplirez ainsi la loi de Christ. Si quelqu'un pense être quelque chose, quoiqu'il ne soit rien, il s'abuse lui-même" (Galates 6:1-3).

L’Estime: un grand respect pour les autres. Les psychologues, malheureusement même les psychologues chrétiens, ont pris le commandement de Dieu "estimer les autres mieux que nous-mêmes" et ont en changé le sens, nous enseignant à nous construire nous-mêmes, plutôt que d'aider les autres. Lisez ce passage en entier pour permettre à la vérité de vous délivrer de l'estime de soi et de la fierté, qui vous détruit ainsi que votre mariage:

"Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, lequel, existant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à arracher d'être égal avec Dieu, mais s'est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; et ayant paru comme un simple homme" (Phil. 2:3-7).

Appréciez ceux qui sont au-dessus de vous. Votre mari a la charge au-dessus de vous. Avez-vous facilité son travail ou l’avez-vous rendu plus dur ? "Nous vous prions, frères, d'avoir de la considération pour ceux qui travaillent parmi vous, qui vous dirigent dans le Seigneur, et qui vous exhortent. Ayez pour eux beaucoup d'affection, à cause de leur oeuvre. Soyez en paix entre vous" (1 Thess. 5:12-13).

Honnorer: un respect profond. Nous devons considérer nos maris comme dignes d'honneur, l’honneur que nous devions déjà leur montrer. "Que tous ceux qui sont sous le joug de la servitude regardent leurs maîtres comme dignes de tout honneur, afin que le nom de Dieu et la doctrine ne soient pas blasphémés" (1 Tim. 6:1).

Que Dieu ne soit pas déshonoré. Rappelez-vous qu'en montrant de l'honneur à votre mari, que ses actions le méritent ou pas, vous apportez la gloire à Dieu ! Pas seulement quand votre mari est présent, mais à tout moment, dans votre façon de parler de lui et dans vos pensées envers lui. La conséquence de ne pas montrer ce type de respect déshonneur Dieu et sa Parole. Nous disons que nous sommes des chrétiennes mais nos "actions le nient" ! (Voir Tite 1:16) à la place nous devons être "... chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée" (Tite 2:5). Et "Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur" (Eph. 5:22).

Par le dur labeur. "Il dit à l'homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l'arbre au sujet duquel je t'avais donné cet ordre: Tu n'en mangeras point ! Le sol sera maudit à cause de toi. C'est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie" (Genèse 3:17). Après la chute de l'homme, l'homme et la femme ont chacun reçu une punition; la femme infantera dans la douleur et l'homme devra travailler dur la terre ou travailler tout court. Alors pourquoi maintenant la punition de l'homme est-elle partagée par l'homme et la femme ? Pourquoi sommes-nous laissés trompé par ce mensonge ? La fierté.

Une femme remplie d’orgueil ne veut pas qu’on lui dise quoi faire et comment dépenser l'argent. Si elle gagne son propre argent alors elle estime qu’elle peut dépenser son argent comme bon lui semble ! Nous pouvons facilement nous échapper de dessous l'autorité et la protection de nos maris.

En plus, quand les épouses ont une carrière en dehors de la maison, cela divise les intérêts du couple et les rends indépendant de l'un et l'autre. Dieu nous avertit qu'une maison qui est divisée ne tiendra pas ! Votre travail ou carrière a-t-il détruit votre mariage ? (Lisez "les manières de son foyé" dans le livre "Une femme sage".)

Accorde lui l’honneur. Toutes les femmes désirent vraiment que leurs maris les traitent comme le décrit le verset suivant: "Maris, montrer à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu'il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières" (1 Pierre 3:7). Par nos efforts à être calme et douce, et d’honorer nos maris, particulièrement quand ils mènent une vie déshonorablement, par notre façon chaste et respectueuse, nous pouvons recevoir la bénédiction d'avoir nos maris nous honorer à leur tour en choisissant de rentrer à la maison !

Voici quelques directives bibliques sur la façon de recevoir l'honneur:

En étant aimable. "Une femme aimable reçoit l'honneur" (Prov. 11:16). Répondez toujours de manière aimable à quiquonque qui s’adresse à vous ! Ne poussez jamais et ne réagissez pas en exagération ! Souvenez-vous, vous êtes un enfant du Roi—agissez comme telle ! Ceux qui sont de sang royal ne réagissent jamais avec émotions ni n’ont des accès de fureur. Pensez à la princesse Lady Di qui subissait toutes sortes de douleur matrimoniale, pourtant vous ne l’avez jamais vu piquer de crises ou même faire une scène en publique.

En ayant de l’humilité. "… l'humilité précède l’honneur" (Prov. 15:33).

En étant humble. "… mais l'humilité précède l’honneur" (Prov. 18:12).

Vénération: un sentiment de grand respect, d’amour, de crainte, et d’estime. Beaucoup de femmes ne respectent pas ou ne montrent pas d’estime à leurs maris. Comment pouvons-nous en tant que femmes chrétiennes ignorer ce verset ? "Et que l'épouse s’assure qu’elle respecte son mari." Dans la version Louis Segond "… et que la femme respecte son mari" (Eph. 5:33).

Apprécier: approuver, aimer, apprécier, évaluer, comprendre, honorer (particulièrement le voeu de mariage), prendre soin de manière affectueuse, maintenir vivant (l'émotion). Nous avons parlé de faire les choses du coeur. Si votre mari n'est pas un de vos trésors, votre coeur n'est pas avec lui. "Car là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur" (Matt. 6:21).

Parfois quand nous perdons quelque chose ou l’égarons temporairement, nous nous rendons compte alors à quel point elle nous est importante. A-t-il fallut perdre votre mari pour que vous réalisiez ce que vous aviez ? Je sais que c’était mon cas !

Comment pouvez-vous aider à guérir votre mari spirituellement et émotionellement ? Parlez gentiment et tendrement à votre mari toutes les fois que le seigneur vous donne une occasion de le faire. "La langue douce est un arbre de vie, Mais la langue perverse brise l'âme". (Prov. 15:4).

Cette bénédiction peut être à vous. "Tous les jours du malheureux sont mauvais, Mais le coeur content est un festin perpétuel" (Prov. 15:15). Si votre coeur est gai, vous attirerez votre mari à la maison, puisqu'il est parti pour rechercher le bonheur ailleurs. Lorsqu’il quittera oú il se trouve actuellement, trouvera-t-il le bonheur dans sa propre maison avec vous et vos enfants ?

Voici un avertissement. Faite attention à ce que vous dite à votre mari. La honte est un cancer émotionelle. "Une femme vertueuse est la couronne de son mari, Mais celle qui fait honte est comme la carie dans ses os" (Prov. 12:4). La pourriture est définie comme la conséquence d’une carie en décomposition; la décomposition due à la consommation de vers. "Mais à la fin elle est amère comme l'absinthe, Aiguë comme un glaive à deux tranchants" (Prov. 5:4).

Une bonne parole. Ne parlez jamais de vos soucis, de vos craintes, de vos inquiétudes à propos de ses péchés (adultère, abus, alcool ou drogues), de vos soucis financiers ou encore du divorce imminent à votre mari, puisque "L'inquiétude dans le coeur de l'homme l'abat, Mais une bonne parole le réjouit" (Prov. 12:25). Chaque fois que votre mari à l’occasion de discuter avec vous, il doit repartir encouragé et non confronté ou écrasé.

Apporte la guérison. Votre langue peut produire deux effets opposés; lequel choisissez-vous ? "Tel, qui parle légèrement, blesse comme un glaive; Mais la langue des sages apporte la guérison" (Prov. 12:18).

Un coeur joyeux. Ayez un coeur joyeux ou heureux. "Un coeur joyeux est un bon remède, Mais un esprit abattu dessèche les os" (Prov. 17:22).

Un visage gai. Que votre visage montrer la joie qui est dans votre coeur. "Un coeur joyeux rend le visage serein; Mais quand le coeur est triste, l'esprit est abattu" (Prov. 15:13). Apprenons davantage sur le fait d'être joyeux et gai. Joyeux: être heureux, joyeux, se réjouir. Gai: (être) une bonne femme, plaisante, précieuse, douce, reconnaissante, agréable.

Réjouissez-vous toujours. Dans notre situation il semble impossible d’être heureuse. Comment pouvons-nous être joyeuse ou gaie? "Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous" (Phil. 4:4). Et quand devons-nous nous réjouir ? "Réjouissez-vous toujours" (1 Thess. 5:16). C'est en Lui que nous nous réjouissons. C'est l'arme la plus puissante dans notre guerre spirituelle—louer le Seigneur quand l'ennemi vient contre nous ! !

Etes-vous capable de faire quoique ce soit sans murmurer et sans vous plaindre ? Etes-vous constamment entrain de vous plaindre, de pleurnicher ou de murmurer sur votre situation aux autres ou à votre mari ? Si oui, vous n'êtes pas reconnaissante ! "Faites toutes choses sans murmures ni hésitations" (Phil. 2:14).

Avez-vous appris le secret ? Nous pouvons penser que vu notre situation nous avons toutes les raisons de pleurnicher. Au lieu de cela, nous devons apprendre à être content. "... car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve. Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et partout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette" (Phil. 4:11-12).

Avez-vous dédaigné votre mari ? L'avez-vous blâmé des échecs passés? Surveillez-vous ses faits et gestes ? Il est maintenant temps de renouveler votre esprit. Lisez et relisez ce chapitre jusqu'à ce que vous ayez usé les pages et la couverture. Faites des cartes 3x5 pour chaque verset dans la bible qui a apporté la conviction dans votre esprit. Guardez les prêt de vous, dans votre porte-monnaie et lisez-les tout au long de la journée. "Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n'a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité" (2 Tim. 2:15).

En conclusion. Tâchons de tous faire de notre mieux pour sembler sage en guardons le silence. Ensuite assurons nous que quand nous ouvrons nos bouches, c’est avec sagesse, bonté, respect et édification. Que nos paroles soient agréables et douces. Soyons une "couronne" pour nos maris dans la manière dont nous réagissons face à cette adversité dans nos vies, qui sera "précieuse" dans les yeux de Dieu !

Engagement personnel: d’ouvrir ma bouche avec sagesse et bonté. "Basé sur ce que j'ai appris dans la Parole de Dieu, je m’engage à rester calme, à attendre avant de répondre et à être douce dans chacune de mes paroles. Je m’engage également à garder une attitude respectueuse envers mon mari du fait de l'exemple que je donne aux autres et de l'honneur qu’elle donne à Dieu et à sa Parole."


Si tu es prête à prendre cet engagement envers Dieu,et si tu es d´accord et prête à documenter cette étape de ton Parcours de Restauration, sous forme de questionnaire: „ce que j´ai appris“, clique ICI

Si tu souhaites être mise en contact avec une e-partenaire pendant ta restauration, tu dois prendre soin à vider ton coeur à chaque leçon.



Français