RVM‎ > ‎

chapitre-8




Chemin de Restauration

Semaine 2: 10 jour, RVM chapitre 8 

 

"Gagné Sans Un Mot"

Mais d´abord voici des témoignages 

de mariages restaurés  issus du




Le moment que Dieu a choisi est parfait!

Mon mariage était en danger avant même que je ne réalise que nous avions des problèmes. Mon mari avait l´air distant, mais je pensais que c´était dû  à son travail car il y rencontrait des difficultés récemment. Mais je ne pouvais pas imaginer que le diable était arrivé pour voler, tuer et détruire mon mariage.

En mai 2003, mon mari avait une relation extra-conjugale et voulait divorcer. Nous nous rendîmes chez deux conseillers conjugaux qui nous dirent qu´il n´y avait pas d´espoir pour notre mariage. Après cela, mon mari alla vivre chez ses parents et demanda le divorce. Je priai et priai, je demandai à nos amis de prier pour nous également.

Bien que je ne connusse pas RMI à cette époque, je commençai à appliquer certains principes qui, je découvris plus tard, étaient expliqués dans le livre. Nous essayâmes à nouveau une tentative chez le conseiller conjugal, et ce dernier posa à mon mari des questions difficiles. A la fin de la séance, il voulait toujours divorcer. Mais à ma grande surprise, mon mari m´appela le lendemain et m´invita à un rendez-vous. Nous nous rencontrâmes et il me dit qu´il avait changé son avis au sujet de la demande de divorce déposée. Il retourna sous peu a la maison….Comme je rendis gloire à Dieu!

Nous continuâmes avec les séances chez le conseiller conjugal, et les choses semblaient s´améliorer. Je pensais que mon mariage était restauré. Cependant, six mois plus tard, mon mari me dit qu´il avait une nouvelle relation extra-conjugale et qu´il allait à nouveau déménager chez ses parents. J´étais dévastée, en colère. Je me demandai pourquoi mon mariage n´avait pas été restauré. Pourquoi me quittait-il a nouveau? Deux jours après son départ, je découvris RMI suite à une chaîne de demande de prière que j´avais soumise sur internet. Alors que je lisais les matériels, je commençai à comprendre pourquoi mon mari m´avait à nouveau quitté. Tout d´abord je n´étais pas si proche de Dieu comme je le pensais. J´étais une catholique pratiquante et j´allais à la messe tous les dimanches, mais je n´avais pas de relation intime avec Jésus….Et de deux je me rendis compte que je devais changer.

Alors que je lisais et étudiais les matériels de RMI, j´appris de nombreuses choses. Je me rendis compte que j´étais une femme querelleuse et aussi pharisienne. Je me rendis compte que j´avais fait une erreur en devenant suspicieuse de mon mari un mois avant qu´il ne parte, et en le "testant" sur certaines choses. J´appris à ne pas poser de question à mon mari et à ne pas l´espionner afin d´obtenir des informations. Avant je ne permettais pas à mon mari d´être le chef de notre foyer, d´ailleurs il m´appelait toujours "le boss". Alors j´appris à me taire face à mon mari et ne pas lui dire comment faire certaines choses. Les matériels de RMI me montrèrent que je devais être le coeur de la maison et soumise à mon mari en toute chose. J´achetai une bible et commençai la lire. Alors que je commençai à marcher avec le Seigneur, chaque fois que je ressentais une attaque de la part de Satan, j´ouvrais ma bible au hasard et je trouvais à chaque fois un passage qui me sautait aux yeux, répondant exactement aux problèmes que je rencontrais! Incroyable!

Dieu me montra que j´étais en train de traverser les saisons comme Erin l´explique dans l´une des vidéos. Je n´avais jamais jeûné auparavant, et donc je fis un jeûne de trois jours. Le jour suivant, mon mari m´appela et me dit pour la première fois que je lui manquais, et nous fûmes intimes. C´était la fin de l´hiver et le début du printemps, parce que, ensuite, nous commençâmes à se parler plusieurs fois par semaine, puis petit à petit chaque jour! Puis nous commençâmes à nous rencontrer plusieurs fois par semaine, à une fréquence qui augmenta avec le temps. Je me rendis compte que je pouvais être silencieuse et ne plus être une épouse querelleuse. Je savais que c´était le travail de Dieu. Le point tournant de ma restauration fut le dimanche de pâques 2004. Mon mari faisait une sieste dans notre lit pour la première fois depuis qu´il était parti. Je pris ma bible et je tombais sur un passage de Jean 16:19-23. Il disait que ma tristesse se transformera en joie, et que personne ne pourra me l´enlever, et que ce que je demanderai au Père au nom de Jésus, Il me le donnera. Et ainsi je sus que dans "peu de temps" ma tristesse se transformera en joie et que tout ce que je devais faire était d´attendre et de me reposer dans le Seigneur. 

Peu de temps après, un lundi, mon mari me dit qu´il réfléchissait à revenir a la maison. Comme je me réjouissais! Une semaine plus tard je commençais à devenir nerveuse...et à nouveau, un lundi, mon mari me dit qu´il pensait revenir à la maison….J´attendis...Le diable m´attaqua dans mes pensées et me dit que mon mariage était comme une pièce de porcelaine fissurée qui ne serait jamais réparée... Je criai de toute mes forces vers Dieu et Lui demandai de m´aider. Dieu me répondit que non seulement il réparerait seulement mon mariage, mais aussi il le renouvellerait (Apocalypse 21:5)! Le lundi suivant, mon mari me dit qu´il reviendrait à la maison la semaine prochaine. J´étais tellement enthousiaste! 

Cependant, le diable attaqua le même jour et utilisa des circonstances qui me firent douter que mon mari rentrerait réellement à la maison. De nouveau, je me tournai vers les Écritures et lus un verset d´Ester qui disait: "ces jours, les quatorzième et quinzième du mois d'Adar, seront désormais des jours d'assemblée, de liesse et de joie devant Dieu...."  Je me dis que mon mari ne rentrerait pas à la maison le week-end (qui était le 15), parce qu´il avait dit qu´il reviendrait la semaine suivante. Mais je ne devais pas sous-estimer la puissance de Dieu car il me donna un miracle. Le vendredi, le 14, mon mari me dit qu´il reviendrait à la maison le jour suivant, le15! J´étais si heureuse et ne pouvais croire ce qu´Il pouvait faire. Ensuite à ma grande surprise, mon mari rentra à la maison le 14 à 9 heures du soir! Mon mari ne put attendre le jour suivant. Dieu était avec moi tout au long de ce voyage, et il m´offrit une surprise juste à la fin! Waouh! Mon mari me dit que je lui manquais, qu´il m´aimait et qu´il n´avait jamais cessé de m´aimer, et qu´il aimait la façon comment il se sentait avec moi!

J´ai beaucoup aimé et utilisé les nombreux matériels de RMI, y compris les livres “comment Dieu peut renouveler ton mariage”, “une femme sage”, les vidéos “Sois encouragée”, les vidéos “Séduire”, la vidéo, “le mari retourne à la maison“ et la vidéo “La reine Esther“. Je ne les achetais pas tous en même temps. Je crois que Dieu m´a poussé à les acheter au moment où savait que j´en avais besoin. Par exemple, je sentais que mon mari était proche de rentrer à la maison, donc j´achetais la vidéo “Le mari rentre à la maison“. Le jour même quand je l´ai reçue, mon mari me dit qu´il pensait rentrer à la maison! Le moment choisi par Dieu était parfait. 

Lorsque je relis les passages de la Bible que DIeu m´a donnés au cours de ma démarche, et que je les place les uns après les autres, c´est comme une histoire qui se déroule. Je remercie Dieu parce qu´il m a appris au cours de ce chemin à rester concentrée sur Lui et à croire qu´il était plus que capable de s´occuper de cette situation. Je sais que mon mari est à la maison pour de bon! La situation est différente que les autres fois, lorsqu´il revenait à la maison, et  cette fois, j´ai la parole de Dieu! 

~ Mary Beth, RESTAUREE dans l´Indiana

 



— chapitre 8 —

Gagné Sans Un Mot 

 

Femmes, soyez de mêmes (tel Jésus) soumises à vos maris, afin que,

si quelques-uns n'obéissent point à la parole,

 ils soient gagnés sans parole par la conduite de leurs femme…


—1 Peter 3:1

          


Dans ce chapitre, nous apprendrons de la Parole de Dieu que puisque nos maris sont au-dessus de nous, nos paroles sont non seulement inutiles, mais peuvent être dangereuses. Bon nombre d'entre nous récoltent maintenant "les mauvais fruits" résultant de nos efforts à vouloir persuader ou avertir nos maris au lieu d’emmener nos soucis à Dieu. Nous apprendrons que tout ce que nous voulons dire à notre mari, nous devons d'abord en parler avec Dieu.

Quand nos maris font quelque chose contraire à la Parole de Dieu, les Ecritures nous disent de gagner nos maris "sans un mot", avec une attitude respectueuse envers eux et l’autorité que Dieu leur a donné.

Gagné Sans Un Mot

Quand je suis préoccupée par quelque chose, dois-je en discuter avec mon mari ? Non.

Demandez à Dieu de parler à votre mari. Nous ne devons pas discuter de nos craintes ou de nos soucis ou même de nos désirs avec nos maris. Au lieu de cela, nous devons d'abord aller plus haut; nous devons aller vers notre Père qui est aux cieux et faire appel à Lui. Demandez à Dieu qu’Il fasse que le Seigneur parle à votre mari (puisque le Seigneur est directement au-dessus de tous les hommes) sur ce que vous avez à coeur.

Ca c'est le bon ordre de l'autorité: "Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ" (1 Cor. 11:3). Au lieu de rechercher l'aide ou les conseils de votre mari, vous devez chercher la face de Dieu. Recherchez alors dans les Ecritures un des principes de Dieu se référant au dilemme auquel vous faites face. Ceci confirmera ce que le seigneur vous a mis à coeur. Marquez ce verset et accrochez-vous à lui, en sachant que le seigneur est en contrôle.

Ôtez-vous de Son Chemin!

Ôtez-vous de son chemin. "Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs… Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit !" (Psaume 1:1-2). Ôtez-vous du chemin de votre mari; vous n'êtes pas son autorité ! Le deuxième verset nous dit quoi faire: méditez sur sa Parole et laissez votre mari à Dieu. Dieu doit être celui qui change votre mari; votre mari ne peut même pas se changer lui-même.

 

Se tenir sur son chemin. "Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs !" (Psaume 1:1). Quand vous avez affaire à un mari qui est "désobéissant à la Parole" il doit y avoir des étapes de "laisser aller" sans un mot. Une femme dont le mari est à la maison, mais qui ne revient pas à l'heure ou qui ne rentre pas du tout, doit "laisser aller" ses efforts à vouloir jouer au gendarme en imposant des couvre-feux, des "questions à n’en plus finir" ou le "traitement silencieux".

Si une épouse découvre que son mari est impliqué avec une autre femme, elle doit "laisser aller" en ne le poursuivant ou ne le confrontant pas, et utiliser ce moment comme un "appel de réveil" sinon elle le poussera à divorcer. Si à ce stade il part, et elle continue à se tenir sur son chemin plutôt que de le "laisser aller" il poussera très probablement pour le divorce, espérant que ceci arrêtera les poursuites de son épouse. Cependant, si elle continue à le poursuivre, alors elle verra cet homme épouser l'autre femme.

Si elle continue à s’accrocher, au lieu de “laisser aller”, alors il est très probable de voir son ex-mari dans un second mariage solide. Je connais personnellement des femmes dont les maris se sont remariés, mais qui continuent à signer le nom de leurs ex-mari sur les cartes de vœux etc. En plus, avec cette vision tordue de leur situation, elles n’ont aucunes hontes à continuer à être intime avec leur ex. On voit rarement un homme divorcer lorsqu’il peut avoir les deux femmes pour lui.

Très souvent, une femme qui ne veut pas “laisser aller”, verra son ex-mari et sa nouvelle femme avoir leur propre enfant, dans l’espoir de décourager l’ex-femme et lui faire lâcher prise. Certaines femmes m’écrivent furieuses et fâchées contre Dieu car Il n’a pas fermé l’utérus de l’AF (autre femme). Mais elles négligent de reconnaître qu’elles n’ont pas suivis les principes bibliques de "laisser aller" et d’avoir un esprit doux et calme. Occasionnellement, lorsqu’un mari divorce de l’AF ou de sa seconde épouse, il ne retourne pas vers sa première femme, au lieu de cela, il recherche une nouvelle personne qui puisse le rendre heureux ! (Pour vous encouragez, lisez à la fin du chapitre 12, sous "Rechercher Dieu", le témoignage d’une femme qui humblement a laissé aller son mari, ne s’est pas fâchée avec Dieu et s’est retrouvée avec un mariage restauré après que son mari l’ait divorcé et s’était remarié ! !

Lâchez le et priez ! Vous pouvez aider à guérir votre foyer par vos prières. “Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace” (Jacques 5:16). Si vous devez parler, il est très important de choisir vos mots avec prudence ! !

Tournez, par la prière seulement, votre mari vers Dieu. Vous devez également comprendre que vous n’êtes pas responsable des agissements de vos maris; il est responsable envers Dieu pour ses actions. "Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise" (Jacques 1:14). Fermez votre bouche et ôtez-vous de son chemin.

Les femmes aiment traiter leurs maris comme un de leurs enfants. Ce genre de maternage éloignera tout homme car elle le vide de toute virilité. Et lorsqu’une femme prend l’apparence d’un homme, il la quitte pour l’autre femme.

Ayez la bonne attitude. Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu" (Rom.13:1).

Votre mari est votre autorité instituée par Dieu. Votre rébellion face à son autorité a entraîné votre situation actuelle. Obéissez et soumettez vous maintenant et observez Dieu tourner le cœur de votre mari à la maison pendant que vous honorez sa Parole.

Surmonter le mal par le bien. Votre réaction face au mal montre à Dieu, aux autres qui vous observent et à votre mari ce qu’il y a vraiment dans votre cœur. "Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien" (Rom.12:21). Ca arrivera mais vous pouvez être préparé,… "sachant que l'épreuve de votre foi produit la patience" (Jacques 1:3).

Saisissez cette occasion pour bénir votre mari avec une parole gentille: "… Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c'est à cela que vous avez été appelés, afin d'hériter la bénédiction" (1 Pierre 3:9). Si vous vous accordez et réagissez face à une insulte ou à un commentaire blessant en étant agréable et gentille, cela tournera votre situation de façon immédiate !

Cependant, la plupart des femmes dépensent leur énergie à se défendre ou à parler de leur situation. En essayent d'obliger leur conjoint à prendre la responsabilité de ce qui s'est produit, elles ne voient pas leur situation s'améliorer. "Il a ete mene comme une brebis a la boucherie; et, comme un agneau muet devant celui qui le tond, il n'a point ouvert la bouche" (Actes 8:32).

Ce sont ces femmes qui m’écrivent pour savoir ce qui arrête leur restauration. Mais quand j'entends leur attitude dérogatoire et condescendante, je sais pourquoi ! Pouvez-vous humblement accepter ce que je dis ? Si vous ne pouvez pas, vous êtes-vous demandé pourquoi votre mari a choisi de partir ? "La femme sage bâtit sa maison, Et la femme insensée la renverse de ses propres mains" (Proverbes 14:1).

(Pour l'encouragement, lisez SVP le témoignage à la fin du chapitre 12, "Rechercher Dieu" sur cette femme qui a humblement laissé son mari partir, ne s’est pas fâchée avec Dieu, et s'est retrouvé avec un mariage reconstitué après que son mari se soit remarié !)

Concentrez-vous à aimer le mal aimable ! Quand vous aimez et respectez votre mari, même lorsqu'il est peu attachant, dur et dans le péché, vous lui montrez l'amour sans conditions. "Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même ?" (Matt. 5:46). Donnez à Dieu tous vos maux. Il vous aidera à aimer votre mari si vous le Lui demandez.

Le ministère de la réconciliation. En tant qu’enfants de Dieu nous devons être des ambassadeurs de l'amour de Dieu et cela attirera les autres au Seigneur. "Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ… (Christ) nous a donné le ministère de la réconciliation… en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation" (2 Cor. 5:18-20).

Etes-vous entrain de comptabiliser ? Ressassez-vous les péchés et les imperfections de votre mari dans votre esprit pendant que vous en parlez aux autres ? Rappelez-vous, les miséricordes de Dieu sont neuves chaque matin—les vôtres le sont-elles ?

Notre premier champ de mission. Votre attitude est peut être, "Pourquoi dois-je faire le ministère à mon mari le pécheur" ? Parce que le Seigneur nous donne nos maris et nos enfants comme notre premier "champ de mission" avant que nous puissions vraiment être efficaces avec les autres.

Nous, naturellement, voulons nous précipiter au devant de Dieu avant même que nous ne soyons vraiment prêts et faire le ministère à ceux dans l'église, dans le voisinage et au travail—tandis que nous négligeons notre ministère à la maison ! Si vous n'avez pas gagné votre mari ou enfants au seigneur, comment pouvez-vous gagner celui qui est perdu ?

Tant de femmes agissent comme des victimes qui doivent vivre avec un non-croyant. Cependant, ce sont elles qui gardent leurs maris ou leurs enfants loin du seigneur. Un Pharisien qui assiste à des cultes et puis ensuite agit de manière arrogante et spirituelle fait que celui qui est perdu n’a aucune envie d’avoir une relation avec le Seigneur ! Est-ce que c'est vous ?

Dieu veut que nous apprenions le contentement avant qu'Il ne change nos maris. Si vous continuez à pleurnicher et à constamment déplorer votre situation, alors soyez préparé à y rester ! Regardons la vie de Paul: "Ce n'est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve. Je sais vivre dans l'humiliation, et je sais vivre dans l'abondance. En tout et pour tout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette" (Phil. 4:11-12).

Paul continue et nous dit (un verset qui nous est bien familier), "Je puis tout par celui qui me fortifie" (Phil. 4:13). Vous demeurerez dans la difficulté tant que vous n’avez pas appris le contentement—un point c’est tout !

Confortez Ceux

Quand les femmes viennent chez nous, elles veulent savoir: "comment puis-je faire face et surmonter la destruction qui a infesté nos vies pendant des années ? Comment puis-je surmonter et faire face à cette douleur et à tout ce désordre ?" La réponse est, en cherchant la sagesse et la vérité. Proverbes 23:23 dits "Acquiers la vérité, et ne la vends pas, La sagesse, l'instruction et l'intelligence" Mon désir profond est de partager la vérité avec vous dans le but de vous libérer. "… vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira” (Jean 8:32).

Laissez-moi vous assurer que tous les principes dans ce livre vous aideront à reconstituer votre mariage que votre mari soit abusif, alcoolique, drogué, a un problème de pornographie ou non. La plupart des femmes qui viennent à notre ministère sont confrontées à l'adultère et à un ou plusieurs des péchés (alcool, drogues, pornographie…) Bien que la plupart des témoignages ne reflètent pas ces péchés, même dans mon propre témoignage, j’étais confrontée à ces situations, mais elles ont été surmontées en suivant les principes dans ce livre et particulièrement dans le manuel "une femme sage". Une femme qui est respectueuse dans son attitude et dans sa façon de parler à son mari, qui a un esprit de soumission, retournera toute situation abusive—Dieu le garantie !

Avoir Affaire aux Péchés de Votre Mari

Si votre mari est dans n'importe quel péché, comment devriez-vous, en tant que son épouse, traiter avec cela ? Pas comme le monde ! ! Les manières du monde provoqueront la destruction, mais les principes de Dieu apporteront la victoire. Voici la prescription de Dieu, tout droit de sa Parole:

Sans un Mot. Comme nous l’avons appris auparavant, la Bible nous indique clairement que nous devons garder le silence en toute révérence et ne pas essayer de convaincre nos maris lorsqu’ils désobéissent la Parole de Dieu (Voir 1 Pierre 3: 1-2). Ne faite pas l’erreur de lui parler de son péché; parlez-en à Dieu uniquement. Je vous conseil vivement de ne pas en parler aux autres non plus. Deux choses se passent lorsque vous le faite. Premièrement, cela nous met mal vis-à-vis de Dieu. "Celui qui calomnie en secret son prochain, je (Dieu) l'anéantirai; Celui qui a des regards hautains et un coeur enflé, je ne le supporterai pas" (Psaume 101:5).

Deuxièmement, quand vous dévoilez ses péchés et ses faiblesses aux autres, cela devient presque impossible pour lui de revenir et de se repentir. Quand tout le monde à l'église, et toute votre famille et amis savent qu'il est dans l'adultère (ou un autre pécher) vous avez rendu presque impossible son retour. Nous ne devons pas admettre les péchées des autres. Confesser vos propres péchés est très différent que de dévoiler ceux de quelqu'un d'autre. Elle provoque également sa propre malédiction. "… Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères… Et il dit: Maudit soit Canaan !" (Genèse:22-25).

Ce verset confirme le principe que nous avons lu dans le psaume 101:5. Nous avons appris qu’il ne faut pas calomnier qui que se soit ! Néanmoins, je me rends compte qu'il est très difficile de garder secret tous ce que nous traversons. C'est pourquoi Matthieu 6:6 nous dit "Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra" Quand vous n'avez personne à qui parler, vous devez déverser votre coeur à Dieu ! Il est le seul qui peut vraiment changer votre mari et votre situation de toute façon ! Mais quand nous parlons à toute personne qui nous le demande ou qui est prête à écouter, quand nous parlons au téléphone pendant des heures de notre mari, ou même déversons tout à notre pasteur ou conseillé, nous manquons l’occasion d’emmener tout dans notre cabinet de prière! J'encourage les femmes à faire ce qui fonctionne. Je sais personnellement que cela marche, et tout autre solution ne fonctionne pas.

Jeûnez. Le meilleur moyen de libérer un mari qui est prisonnier du péché c’est de jeûner et prier pour lui. "Voici le jeûne auquel je prends plaisir: Détache les chaînes de la méchanceté, Dénoue les liens de la servitude, Renvoie libres les opprimés, Et que l'on rompe toute espèce de joug" (Es. 58:6). Il y a encore plus sur le jeûne dans le chapitre 16 "Les clés du Royaume", que vous devez absolument lire.

Surmontez le mal par le bien ! Un autre moyen c’est de surmonter le mal en faisant du bien ! "Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien" (Rom. 12:21). La bible ne ment pas. Bien que les "experts" d’aujourd’hui nous disent que vous confortez la personne qui boit, prend de la drogue, etc.… en étant gentille et douce, les Ecritures nous disent le contraire. Que choisissez-vous de croire et d’obéir ? L’amour est l’arme la plus puissante que nous ayons et il est garanti qu’elle marche. Le Seigneur nous enseigne que c’est de cette manière que nous devons traiter avec nos ennemis et ceux qui nous font du mal. Aimer votre mari, pendant qu’il est en plein péché, c’est surmonter le mal par le bien ! !

Proverbes 10:12 nous promet que “… l'amour couvre toutes les fautes".

Premier Pierre 4:8 confirme le principe quand il nous dit “Avant tout, ayez les uns pour les autres une ardente charité, car La charité couvre une multitude de péchés”.

Premier Corinthiens 13:8 nous donne une promesse ferme: “La charité ne périt jamais.”

Premier Thess. 5:15 nous avertit “Prenez garde que personne ne rende à autrui le mal pour le mal; mais poursuivez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous”.

Romains 12:14-17 insiste sur ce principe quand il nous dit "Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas. Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent. Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux. Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes."

Jésus dit ces paroles dans Matthieu 5:44-46 "Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains (ou les pécheurs) aussi n'agissent-ils pas de même ?"

Témoignage: Elle a demandé à son mari de déguerpir de la maison.

Une femme est venue au Ministère de Restauration très fâchée, irritée et amère ! Elle avait recherché partout de l’aide—auprès de groupes de soutien, de conseillers, et à travers beaucoup de livres—dans le but de résoudre les problèmes qu'elle avait avec son mari, qu'elle qualifiait d’alcoolique et de drogué. Elle en avait assez ! Elle a jeté son mari hors de la maison—comme elle l’avait fait maintes fois auparavant. Elle avait suivi le conseil de chacun et tous; malheureusement, rien n'a changé sa situation et inévitablement les choses se sont empirées. Ce qu'elle a appris de notre ministère était différent de toute autre chose qu'elle avait lus ou entendu jusqu’ici. En conclusion, elle a dit, finalement, elle a entendu la vérité.

Elle a dit qu'elle a finalement appris que les raisons de ses problèmes étaient tout à fait différentes de ce qu'on lui a dit à plusieurs reprises. Elle nous a dit qu'elle avait été tellement endoctrinée par la psychologie et les idées non bibliques qu'elle n’arrivait plus à discerner la vérité. Quand elle a lu les principes, la Parole de Dieu est devenu une épée, coupant à travers sa moelle !

Elle a appris qu’il était dangereux de régner au-dessus de son mari, comme quand elle lui avait dit de partir de la maison. Elle a appris la bonne manière de gagner un mari désobéissant: sans un mot. Elle a appris comment avoir affaire à un homme lié par le péché de l'alcool: jeûner et prier pour lui. Elle a appris qu'une séparation forcée encourage l'adultère et empire toujours nos épreuves.

En l’espace d'une semaine, elle a recherché chaque verset biblique énuméré dans ce livre et les a marqué dans sa bible. À son grand étonnement, elle n’a trouvé aucun verset qui puisse soutenir les mesures qu’elle a prises concernant son mari.

Elle a même appelé son église et les a priés de lui confirmer que ses actions étaient justifiées. Elle avait besoin de contredire les Ecritures qu'elle avait lu dans ce livre. Mais ils n’avaient aucun verset pour appuyer ses agissements. Ils l'ont juste encouragée à garder son mari loin de la maison, et à ne pas lui permettre de revenir.

Dans toute sa confusion, sa douleur et sa colère, cette femme recherchait vraiment la vérité. Elle a finalement demandé à son mari de retourner à la maison. Pour la première fois depuis leur mariage, elle lui a donné le respect qui lui était dû, en tant que chef du foyer et chef spirituel. La restauration de leur foyer n'était ni facile ni rapide, pourtant elle est toujours restée stable. Son mari a admis plus tard qu'il projetait de commettre l'adultère après qu'elle l'ait forcé à partir. Cela fait plus de neuf ans qu’il est rentré à la maison, libéré de la drogue et de l’alcool ! Il est même diacre dans une grande église..

Témoignage: Mari délivré de l’Alcool

Une femme a contacté notre ministère. Elle avait touché le fond avec le cas de son mari alcoolique. Elle a essayé d’appliquer toute sorte de méthode pour femmes d’alcoolique. Mais elle s’est rendue compte que chaque guérison n’était que temporaire. Leur mariage s’écroulait.

Ils étaient pris au piège. Elle pensait que si son mari l’aimait il s’arrêterait de boire. Cependant, son mari était convaincu qu'elle ne l'aimait plus vu la façon dont elle le traitait. Il disait que son attitude envers lui le poussait à boire encore plus car il sentait qu’il n’y avait plus d’espoir pour eux. Elle nous a dit qu'elle aimait son mari mais que tous les livres lui suggéraient de s’éloigner de lui parce qu'ils étaient devenus co-dépendants, et elle était devenue sa "roue de secours." Elle nous disait qu’elle "avait tout essayé" et était prête à renoncer. Nous l’avons encouragé à "rechercher Dieu". Elle nous a répondu qu’elle avait aussi essayé cela. Qu’elle était allée voir son pasteur qui a confronté son mari, mais cela n’a fait qu’aggraver les choses—il a quitté l’église.

Quand elle est finalement arrive au bout du rouleau, elle a implore le Seigneur. Le lendemain, elle a rencontré une femme qui avait un mariage restauré et qui était d’accord de prier pour elle. Deux semaines plus tard, alors qu’elle croyait son mari au travail, elle a reçu un appel téléphonique de lui. Il était à "Teen Challenge", pour rechercher de l’aide. Trois mois plus tard, le mari de cette femme, est sorti complètement différend, en feu pour le Seigneur. Il est devenu le chef spirituel de leur famille et est très actif dans leur nouvelle église. Vous pouvez tout essayer, mais lorsque vous le faite, je vous promet que les choses ne feront qu’empirer. Essayez seulement Dieu ! ! ! Allez vers Dieu; mettez votre confiance en Lui et Il changera votre situation en un instant.

Ne les Provoquez Pas

Les Ecritures nous mettent en guarde, “…Ne les attaque pas, et ne t'engage pas dans un combat avec eux…” (Deut. 2:19). Lorsque vous provoquez une personne qui se trouve sous l’influence de la drogue, de l’alcool ou la séduction d’une femme adultère, vous vous mettez en grave danger. Proverbes 18:6 nous dit "Les lèvres de l'insensé se mêlent aux querelles, Et sa bouche provoque les coups".

Si la violence physique fait maintenant partie de votre mariage, vous devez faire selon la Bible et vous assurez que ce n’est pas du à votre attitude et votre langage irrespectueux envers votre mari, avec en plus votre esprit de rébellion. Dieu nous demande de ne même pas parler à un mari qui désobéit la Parole de Dieu et de s’assurer de garder le silence tout en adoptant une attitude respectueuse (voir 1 Pierre 3:1-2). Dieu nous dit aussi dans Ephésiens 5:33 "… que la femme respecte son mari".

Très souvent, après que vous ayez verbalement attaqué le caractère de votre mari, l’un de vous lève la main. Souvent c'est la femme qui frappe en premier parce qu'elle est blessée par la réplique de son mari. Malheureusement, après le premier coup, la violence physique devient une norme. Et une fois que la violence est introduite dans une maison ou un mariage, elle devient  la principale cause de la destruction.

Celles dans le ministère qui ont vaincu la violence dans leur mariage, sont convaincues que si elle (la violence) est détruite à la racine, et elles sont toutes d’accord sur le fait que tout commence par une attitude irrespectueuse, des paroles tranchantes et humiliantes, couronné de rébellion (refusant de se soumettre comme le demande la bible), elle est éliminée pour de bon. Ce témoignage confirme la vérité.

Témoignage: Par ses propres paroles

J’ai lu ce témoignage dans le journal “Crowned With Silver”. Je vous le réimprime, avec la permission de CWS et  l’auteur de cet article.

J’espère que cette histoire, sera une source d’encouragement à d’autres, qui se trouvent peut être dans la même situation dans laquelle j’ai été. Dieu à plusieurs manière d’atteindre les gens et mon histoire en fait partie, ce qui peut faire que les durs de cœur m’appelle "Raca" ou "stupide", mais le Seigneur à atteint mon mari à travers des circonstances vraiment difficiles. Je vous demande, chères sœur, de ne pas mentionner mon nom a la fin de l’article, car je crains que mon mari ne reçoive pas l’honneur qui lui est du aux yeux de mes enfants si ils venaient à le lire.

Mon mari et moi avons grandi dans une église de quartier et nous sommes mariés jeunes. J’ai toujours été une mère au foyer, et mon mari travaillait comme mécanique. Nous venions de familles très différentes. Il a grandi avec quatre frères et deux sœurs; moi je viens d’une famille oú nous n’étions que deux filles. Sa famille était toujours entrain d’argumenter, de se quereller et de se bagarrer. Ma famille à moi était très silencieuse. Quand ma sœur et moi nous nous disputions, on le faisait silencieusement et avec malice. Nous n’utilisions jamais des paroles pour nous venger, mais ferions plutôt quelque chose pour faire passer le message.

Au début de notre mariage nous étions de jeunes chrétiens, immatures, mais j’avais une soif du Seigneur. Mon mari lui, se contentait de ce qu’il a été pendant 23 ans. Il avait fait sa confession de fois et savait qu’il ira aux cieux. Cela lui suffisait. Quand à moi, je savais qu’il y avait plus. Je savais que Dieu seul me suffisait pour me soutenir le restant de ma vie et je voulais vraiment vivre une vie différente de celle qui était autour de moi.

Nous luttions financièrement. Avec la naissance de notre première fille, nous avions juste de quoi vivre dans notre appartement d’une seule pièce. Mon mari était très rigide. Je faisais tout pour garder le bébé calme pour lui rendre la vie plus calme et l’empêcher de s’irriter. Notre relation était plus agréable la semaine car il n’était pas souvent là. Mais nous nous querellions beaucoup le week-end. Alors, je reprenais mes vielles habitudes que j’avais avec ma sœur en grandissant.

Je ne me battais pas en retour, ni ne criait. Tout ce que je faisais… c’était de me venger à ma manière. Lorsque nous nous querellions, je ne faisais pas à manger, ou encore la lessive pour toute une semaine. Mon mari devait alors porter des vêtements sales. Je faisais quelque chose qui l’atteignait indirectement. Mais ce n’était jamais quelque chose qu’il pouvait me reprocher directement. Je m’en sortais car mes actions n’étaient jamais évidentes. Et la vie à continuer ainsi pendant des années. Nous avions maintenant deux filles, et cette corde raide sur lequel mon mari et moi marchions a lâché.

Un samedi, nous argumentions sur comment dépenser les derniers $ 20 qui nous restait. Mon mari voulait aller aux jeux; moi je voulais qu’il nous emmène dîner. Il a crié qu’il travaillait dur pour gagner cet argent et qu’il avait le droit de s’amuser un peu, il s’est alors tourné pour sortir. Alors, je lui ai donné une petite pousse du coude. (Je crois que toute la pression dû à nos querelles constantes lui ont rappelé ses rapports de force qu’il avait eu avec ses frères.) Il a immédiatement levé la main et a violement repoussé mon bras. Je n’ai jamais vu autant de fureur diriger contre une personne—moi!

La douleur. Ce n’était pas en sorte la douleur physique mais plutôt la douleur émotionnelle et spirituelle. Voyez, j’ai essayé de grandir dans le Seigneur dans tous les domaines sauf dans mon mariage. Ce fut pour moi une torture de lire les Ecritures et découvrir que le Seigneur est le marié et nous sommes la mariée, et comment notre mariage est supposé être l’exemple de notre relation avec le Christ. J’étais horrifiée.

Si mon mariage et la relation que j’avais avec mon mari était d’une manière ou d’une autre relié à ma relation avec le Christ, alors j’étais dans de beaux draps ! ! Je pense qu’une fois l’emprise relâchée, le fait de frapper mon mari brisé, mon mari s’est alors senti sans espoir, inutile. De ce fait, il y avait de plus en plus de bagarre. J’essayais de le cacher des enfants, mais parfois c’était impossible. Je crois que c’est ce qui m’a fait le plus mal.

Le livre des Proverbes nous dit que le père est la gloire des enfants. Donc si leur père était supposé être leur gloire, alors mes enfants se sont sentis trahis et ont perdu confiance en tout, même en Dieu. Comme on leur enseignait les Ecritures, si quelque chose ne se passait pas pour guérir ce mariage brisé, ils en viendraient à ne plus croire.

Et oui, bien que mon mari et moi étions mariés et non divorcés, nous avions un mariage brisé. Je n’ai jamais rien dit de ce qui se passait à nos amis à l’église. Par contre, j’ai dit à une amie proche que j’avais "une cousine" qui traversait des difficultés, dans le but d’avoir quelques conseils. Mais le seul conseil que cette amie m’a donné c’est de laisser tomber ce monstre. Elle m’a expliqué que ce genre de traitement portait un nom et seule une imbécile resterait avec un tel homme.

Mais il y avait un problème. J’avais fait un vœu à Dieu il y a quelques années que je resterais avec cet homme à travers la maladie et la bonne santé, à travers les bons et les mauvais moments, jusqu’à ce que la mort nous sépare… Et même si je ne ressentais plus d’amour pour l’homme que j’avais épousé, j’aimais toujours Dieu. J’aimais Dieu de tout mon être. Je l’aimais tellement que je ne pouvais pas briser les vœux sacrés de mon mariage, que j’aie déclaré devant Lui il y a sept ans en arrière.

Rester avec mon mari était un engagement que j’ai pris avec le Seigneur le jour que nous nous sommes maries devant Lui. Je me suis tournée vers mon Père Céleste. Je m’étais trop souvent tournée vers les conseils du monde en lisant leurs livres. J’écoutais mes amis critiquer leur maris, et ainsi de suite. Je savais que la seule façon d’avoir de l’aide c’était de rechercher le Seigneur, de Le trouver et trouver Son aide.

Le Seigneur m’a révélé la Vérité de manière très simple. Je devais arrêter de blâmer mon mari, comme le monde nous demande de faire, et de plutôt regarder toutes les fautes que je faisais dans mon mariage. J’ai décidé de mettre de côté la haine, la colère et le ressentiment que j’avais pour mon mari, et de les remplacer par d’autres émotions telles le pardon, la compréhension et l’amour. Je me suis repentie de ma soif de vengeance qui rendait mon mari misérable. Et le Seigneur a commencé à me changer !

Il y aurait tellement à dire, mais laissez moi vous dire simplement que Dieu est un Dieu du changement. Si nous lui soumettons toute notre vie, Il est là pour nous guider même dans nos moments les plus sombres ! Cela fait maintenant 21 ans que je suis mariée au même homme. Bon, ce n’est plus le même homme, depuis qu’il a donné toute sa vie à Dieu comme je l’ai fait il y a 11 ans. De la même manière qu’il ressentait toute la haine qui emmenait de moi vers lui, il reçoit maintenant de l’amour et le pardon.

Maintenant, nous ne nous querellons plus, car nous nous aimons et ne voulons que ce que l’autre veut. Nous ne mettons plus nos besoins personnels avant celui de l’autre! Dieu est merveilleux ! Voyez, le Seigneur m’a changé en premier, puis Il a change mon mari! Mais c’est Lui seul qui a fait les changements !

Témoignage: Gardes Moi A l’Ombre de Tes Ailes

Elaine* a tellement souffert d’abus. Depuis sa première grossesse, son mari n’a pas cessé d’abuser d’elle avec une telle furie. Elle a tout essayé, les abris, chez des amis, chez ses parents, chez la police, mais rien n’était permanent.

Après ses actes de violences, son mari se repentait, disait qu’il était désolé, pleurait et était même gentil avec elle. Il faisait tout pour se faire pardoner. Il l’a suppliait de lui pardoner. Et en tant que chrétienne, elle lui pardonnait. Mais aussitôt, il redevenait violent.

Après trois enfants et tout espoir perdu, elle a pensé à prendre sa propre vie. Mais comment pouvait-elle abandonner ses enfants aux mains de cet homme violent ? Elle ne pouvait pas. Elle devra aussi prendre leurs petites vies également. Mais ça sera un meurtre ! Elle a aussi pensé plusieurs fois à tuer son mari, surtout dans les moments de crises. Mais comment pouvait-elle, une chrétienne, avoir de telles pensés ?

Un soir, elle est allée à une réunion de prière dans son église. Il n’y a pas eu d’appel vers l’autel ce soir la, mais Elaine s’est avancée lentement vers l’avant, pendant le dernier chant, et y a déposé tout ses fardeaux. Pour la toute première fois, elle a relâché toute la situation au Seigneur.

Elle a déversé des larmes de douleur au pied de la croix. Elle a tout donné au Seigneur. Elle s’est rendue ainsi: "Seigneur, si tu veux que je reste avec cet homme, je le ferais. Je n’essayerais plus de fuir ou de rechercher de l’aide. J’accepte la vie que tu m’as donné. Mes enfants t’appartiennent. Fait selon Ta volonté."

Elaine est rentrée chez elle ce soir, soulagée de savoir qu’enfin son coeur était en paix. Le lendemain, pendant que ces enfants étaient à l’école et qu’elle et le bébé faisaient les courses, Dieu a bougé dans sa vie. Son mari a quitté le travail, est rentré à la maison, a pris ses affaires. Le mari d’Elaine a disparu ce jour là. Cela fait maintenant 21 ans !

Elaine est toujours légalement mariée à un homme qu’elle n’a ni vue ni entendu depuis plus de deux décennies. Ses enfants sont maintenant grands et sa plus jeune fille vient juste de se marier. Elle et ses enfants ont une relation étroite avec le Seigneur. Elaine vit toujours caché à l'ombre de Ses ailes (Ps. 17:8)

Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort (Apoc. 12:11)

*Pas son vrai nom.

Pour lire encore plus de témoignages puissantes, allez à AideMaritale.com ou procurez vous le livre "Par la parole de leur témoignage"

Engagement personnel: de prier à Notre Père au lieu de se hâter de parler à notre mari. "Basé sur ce que j’ai appris dans la Parole de Dieu, je m’engage à permettre à Dieu d’agir sur mon mari à travers le Saint Esprit. J’apporterais tout mes soucis et désirs en prière en recherchant Sa Face. Je reconnais que la seule façon de gagner mon mari au Seigneur, surtout dans ma situation actuelle, c’est de le faire "sans un mot" avec une attitude respectueuse et un esprit humble. Je prierais pour et bénirais ceux qui me persécutent et je vaincrais le mal par le bien. Je ferais confiance au Seigneur et à sa protection plutôt qu’à l’homme."



Si tu es prête à prendre cet engagement envers Dieu,et si tu es d´accord et prête à documenter cette étape de ton Parcours de Restauration, sous forme de questionnaire: „ce que j´ai appris“, clique ICI

Si tu souhaites être mise en contact avec une e-partenaire pendant ta restauration, tu dois prendre soin à vider ton coeur à chaque leçon.



Français