RVM et UFS‎ > ‎

chapitre11




Semaine 2: 12 jour, RVM chapitre 11

 

"Car Je Hais Le Divorce"

Mais d´abord voici des témoignages 

de mariages restaurés  issus du




Un miracle de restauration au fond du (des) coeur(s) du Texas!

Je découvris les ministères de Restauration quand je cherchais des réponses, je tombais sur ce site. Cela me confirma que l’Esprit-Saint me montrait ce que je devais faire. . . ne pas divorcer, lâcher prise, et croire en notre mariage. Le livre d'Erin remplit les blancs! Merci!

Dieu me changea avant de changer ma situation. J’appris d’abord comment devenir humble et à me taire. J’appris à m'appuyer sur le Seigneur et uniquement sur le Seigneur! Je dus apprendre à me soumettre à mon mari, bien que ce principe aille contre ce que ma chaire me disait. J'eux besoin de chaque gramme de foi pour m'appuyer sur le Seigneur et me soumettre à mon mari, particulièrement lorsque c'était à mon détriment. En me taisant, je courais vers le Seigneur. Et j'appris la puissance du jeûne.

J'ai les ressources suivantes, issues du ministère: Comment Dieu peu et restaurera ton mariage, Une femme sage et les vidéos «Sois Encouragée!» Je recommande fortement ces ressources. J'ai déjà donné le livre à ma belle soeur, qui traverse une crise conjugale sérieuse. J'ai recommandé à de nombreuses reprises le site internet.

Un soir, alors que j'étais assise sur le balcon, je passais en revue les éléments de ma vie au cours des années précédentes—c'est comme si tout empirait. Mon mariage semblait inexistant, car mon mari et moi, bien que nous vivions toujours ensemble, étions dans deux mondes opposés. Je sentais que je ne ressentais plus rien à son égard depuis quelques mois, et vice versa.  La dernière fois que nous avions été intimes remontait à longtemps.

Je gloussais en pensant que nous étions comme des camarades de chambres qui partagent un lit. Qui sait où il était et qu'est-ce qu'il faisait? Est-ce que je m'en souciais? Je me souvenais, ces derniers douze mois, combien nous avions de dettes, combien nous avions peu d'argent, et que le peu d'argent que nous avions je le dépensais en boites de nuit, alcool, et sorties avec mes amies. Mes parents faisaient souvent notre travail en élevant notre fils puisqu'il dormait chez eux trois à cinq jours par semaine.

Dans mon intérieur, il y avait un énorme vide et un gros poids qui me tourmentait jour et nuit. Je me souvenais combien j'avais aimé le Seigneur de tout mon coeur, et maintenant je me sentais comme s'il était un ami que j'avais perdu de vue depuis longtemps. Ensuite, je commençais à me demander ce qui se passerait, si le Christ revenait demain. Je sus sans aucun doute que je serais laissée en arrière.

J'envisageai immédiatement de peut-être me remettre à prier, mais m'écouterait-Il? Alors, sans aucune hésitation, je tombai à genoux et consacrai à nouveau ma vie à Dieu, lui demandant de me changer. Alors que j'étais en train de prier, je pris la décision de rester dans ce mariage et de le restaurer, mais je demandai au Seigneur de me donner des  «sentiments» pour mon mari à nouveau, car sinon, je ne voyais pas comment cela pourrait marcher. Je priai également pour qu'Il change mon mari et le ramène vers le Seigneur.

Dans les semaines qui suivirent, ma «faim»  pour le Seigneur grandit insatiablement. Je commençai à lire minutieusement la bible pour la première fois. Je me rendis régulièrement à l'église et payai la dîme, comme la bible l'instruit. En moins d'un mois, mes sentiments pour mon mari étaient revenus, j'aimais et étais «amoureuse» de mon mari! C'était un miracle car je n'avais plus ressenti cela depuis le temps où nous sortions ensemble. J'attendais et je priais pour que le Seigneur face la même chose avec mon mari. Je croyais au salut de mon mari.

Un jour, alors que je lisais la Parole et priais pour le salut de mon mari et de mon mariage, le Seigneur me montra un chapitre de Osée. Pour résumer, le Seigneur dit à Osée d'épouser une femme aux moeurs légères du nom de Gomer. Gomer quitte ensuite son mari pour continuer son mode de vie débauché avec d'autres hommes en espérant trouver l'herbe plus verte de l'autre coté.  Elle traversa les tranchées, finissant vendue comme esclave. Osée, bien que très affligé, reçu de Dieu l'ordre d'aller la chercher et la prendre à nouveau pour femme, malgré ses défauts incontrôlables.

Après avoir lu ce chapitre, je me rappelle avoir trouvé cela intéressant et formidable que Dieu demande à Osée de se marier avec cette femme, puis de la reprendre, bien qu'elle ait mauvaise réputation et soit infidèle. Et il me vint également à l'esprit que Dieu voudrait sûrement que je fasse la même chose avec mon mari, si j'étais dans cette situation. Mais ce n'était pas mon cas—du moins, c'est ce que je pensais à l'époque. Malheureusement je pensais à tort que puisque j'avais changé le cours de ma vie en direction de Jésus, la balle se retournerait et commencerait à remonter la pente à nouveau. Comme je me trompais.

Quelques mois plus tard, non seulement la situation de notre mariage empira, mais je découvris qu'il avait une relation adultère depuis quelques temps. Je pensais un moment le confronter pour qu'il me supplie de lui pardonner et redresse la situation. Encore une erreur! Il me quitta, et je fus celle qui supplia et l'implora afin qu'il ne me quitte pas. 

Je restais sonnée, choquée, vide, seule, brisée, et mon coeur et ma confiance en soi furent ébranlés. Je pensais: «et quoi maintenant?» Je pensais que la bible enseignait que j'avais le droit de demander le divorce, et des amis bien-intentionnés me le rappelèrent. Cependant au fond de mon coeur, je voulais que mon mariage soit renouvelé, mais je pensais que c'était impossible. 

Mon mari était convaincu que nous nous étions mariés très jeunes et juste parce que j'étais tombée enceinte alors que nous sortions ensemble. Cependant bien que les relations sexuelles avant le mariage soient un péchés et non bibliques, je SAVAIS que je l'avais épousé parce qu'il était mon seul amour et mon âme-soeur. Je savais également qu'il n'épouserait aucune femme pour la seule raison qu'ils attendent ensemble un enfant. Pour conclure, je savais que c'était un mensonge provenant directement des portes de l'enfer. 

Après avoir appris au sujet de l'autre femme, j'appelai une amie chrétienne. Elle me confie que le Seigneur lui avait dit de ne PAS divorcer de mon mari, de lâcher priser et d'attendre le Seigneur. Bien que je voulusse la croire j'étais remplie de doute, de crainte et je sentais une forte opposition entre les aspects spirituels et physiques. J'avais tant de questions, pourquoi, quand et comment le résoudre? Bien que subissant la torture d'une douleur émotionnelle et la crainte, je m'engageai de continuer de croire et chercher le Seigneur de ton mon coeur. Je «rendis mon visage dur comme la pierre» et cherchai la volonté du Seigneur. Après tout, il n'avait pas rétabli mon amour pour mon mari sans raison, n'est ce pas?  

Les semaines et les mois suivants, le Seigneur continua de me confirmer Sa volonté que je devais croire en mon mariage. Ce ne serait pas une promenade de santé, et je devrais changer beaucoup de mon coté. Je devais apprendre son amour inconditionnel (comme Osée). Je dus bannir l'autosatisfaction et la fierté de mon coté. Je dus me repentir de mes erreurs et de mes péchés prénuptiaux.

Accomplir ce véritable exploit nécessitait réellement l'essence ultime de Jésus—amour, sacrifice, obéissance, et complète humilité! Waouh, c'était comme dans le programme «transformation extrême» (dans un sens spirituel) lorsqu'il faut beaucoup de douleur pour devenir une nouvelle personne. Dieu réalisait une transformation extrême en mon intérieur. 

Pendant ce temps, mon mari était dans un monde de rêve, libre des restrictions d'une épouse et d'un enfant qui l'attendent à la maison, rivalisant pour son attention. Il appelait de temps en temps pour des aides financières. Je travaillais et subvenais à mes propres besoins, ainsi que ceux de notre enfant, et lui était sans emploi et profitait de «la vie». Il nous rendait visite lorsque l'AF était au travail. Bien qu'il fisse attention à ne rien laisser paraître, de temps en temps je remarquais un instant «un regard tel qu'il avait au début de notre relation». 

Le diable attaqua de façon spontanée et soudaine alors que je l'attendais le moins, lorsque j'avais trouvé la paix en Dieu pendant cette grosse tempête. Un jour, je trouvai un trou dans ses sous vêtements alors que je faisais la lessive. Je réalisai que c'était le fait d'une bougie. Le diable laissa mes émotions faire le reste. 

Une autre fois, alors que je cherchais des papiers d'impôts, un poème d'amour me tomba sur les genoux. C'était de la part de l'autre femme pour mon mari. Encore une fois, je me sentais comme si j'avais perdu mon souffle, et j'avais envie de vomir. Je pouvais continuer encore et encore, mais mon témoignage est un témoignage de victoire et non de honte!

Enfin, comme une femme l'avait prédit pendant une veillée à l'église, ma percée se produisit! Mon mari rentra à la maison pour la première fois, je dis pour la première fois, parce que les mois suivants se produisit la plus importante lutte à la corde spirituelle jamais vécue. Il était déconcerté, et pour ainsi dire passa son temps à repartir chez elle, puis revenir, mais le plus souvent il revint, au moins une douzaine de fois. Je dois admettre que c'est l'une des périodes la plus difficile de la lutte, bien plus difficile qu'au début lorsque j'ai appris au sujet de l'autre femme.

Je me sentis rejetée comme un disque cassé; qui jouait toujours encore et encore. À chaque fois, je ressentais comme un coup douloureux dans mon estomac et un coup de poignard dans mon coeur. Cependant je continuais de croire en tout ce que le Seigneur m'avait appris grâce au jeûne, la prière fervente et la lecture ou récitation de La Parole. Pendant cette période, j'ai probablement versé le plus de larmes et mangé le moins de repas que dans toute ma vie auparavant. Je regardai cette dernière période de mon épreuve comme «l’examen final». Alors que mon mari était tiraillé entre le bien et le mal, c'était comme si le Seigneur utilisa cette période critique afin de tester et mettre à l'épreuve mon endurance, ma foi et ma persévérance. Je me sentais comme Job, lorsqu'il subit la dernière série d'épreuves, ou comme les trois garçons dans la fournaise, alors que le feu était chauffé sept fois de plus qu'il ne le convenait. 

Gloire à Dieu, bien que la douleur fut insoutenable, j'en ressortie reformée, pure et consacrée! La tempête s'éteignit après un an et demi. Mais garde en mémoire que ton test durera en fait toute ta vie.

Au début, les conseillers conjugaux chrétiens me conseillaient de divorcer. J'avais une poignée d'amis solidaires, ainsi que des partenaires de prière. À la fin, il me restait un ou deux partenaires de prière fidèles et indéfectibles, mais par Sa fabuleuse grâce, Jésus était avec moi, avant et pendant cette épreuve. Seul Dieu était capable de restaurer une situation impossible!! Il rappela à la vie quelque chose qui était mort!!

Cela fait près de deux ans que mon mari est revenu de façon permanente à la maison. Cela prit près d'un an afin de guérir et surmonter les dégâts réalisés, mais cela vaut un nouveau mariage dans le christ et le fléau brisé d'un divorce. Aucun d'entre nous n'a jamais été aussi heureux dans notre mariage.

Mon mari me dit quotidiennement qu'il m'aime et que je lui manque lorsqu'il est au travail. Je rends gloire à Dieu pour tout ce qu'il m'a appris pendant ces épreuves, et maintenant ce qui semblait être une malédiction était un chef d'oeuvre de bénédiction de la part du Seigneur. Il a tout renouvelé!!

~ Kery, RESTAURÉE dans le Texas

 



— chapitre ? —

Car Je Hais Le Divorce 

 

Car je hais la répudiation,
Dit l'Éternel, le Dieu d'Israël.
—Malachie 2:16

 


 

 

Pourquoi tant de mariages finissent-ils dans le divorce ? Nous tous avons entendu les statistiques... 50% des premiers mariages finissent dans le divorce et 80% des seconds mariages également. Cela signifie que seulement 20% des deuxièmes mariages survivent ! La vraie honte est que autant de mariages finissent dans le divorce dans l'église ! ! Les chrétiens acceptent maintenant le divorce comme option ! Pourquoi autant d’échec ?

La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et se sont jetés contre cette maison: elle n'est point tombée, parce qu'elle était fondée sur le roc (Matt. 7:25). Votre maison était-elle bâtie sur le Roc? "La pluie est tombée, les torrents sont venus, les vents ont soufflé et ont battu cette maison: elle est tombée, et sa ruine a été grande" (Matt. 7:25).

Le roc sur lequel nous devons construire est la Parole de Dieu ! Combien d'entre nous connaissions vraiment les principes que vous avez lus dans ce livre concernant le mariage ? Osée 4:6 nous dit "Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance." Cela était certainement vrai pour moi et je suis sûr qu'il l’est pour vous aussi !

Alors lorsque notre mariage échoue, nous cherchons à être libérés de ce mariage pour seulement répéter les mêmes erreurs dans le deuxième ou les mariages suivants. Dieu déteste le divorce, mais quand nous sommes au milieu de l'orage nous croyons que c’est le divorce qui nous apportera le soulagement. Nous essayons même de nous convaincre (et les autres) que c’est le divorce que Dieu veut pour nous puisqu'Il ne veut pas que nous souffrons. (Retournez au chapitre 4, "les diverses épreuves" si vous croyez toujours que c'est vrai.)

La Déception

Lorsque nous entretenons une pensée ou une fausse idée, Dieu nous dit: "Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. (La définition du mot convoitise est "un désir, une attirance" pour ce qui est défendu, comme désirer un divorce lorsque Dieu dit "Je hais le divorce.") Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort. Nous vous y trompez pas, mes frères bien-aimés" (Jacques 1:14-16). C’est triste qu’il y ait tellement de gens qui pensent qu'il n'y a rien de mal avec le divorce, particulièrement dans certaines circonstances; même lorsque la destruction que cela laisse est évidente.

Nous devons obéir à Dieu plutôt qu’à l'homme. Chacun a sa propre opinion au sujet du mariage et du divorce (ce que lui ou elle "pense" Dieu lui nous donne son avis concernant le mariage dans sa Parole): "Il faut obéir à Dieu plutôt qu'aux hommes" (Actes 5:29).

Il est notre seul espoir pour le salut. Ne suivez pas ce qu'une autre personne dit. Au lieu de cela, suivez Dieu; obéissez-Le, parce qu’Il est notre seul espoir pour le salut. Ne compliquez pas sa Parole en essayant de trouver "ce que vous pensez qu'il veut dire." Il veut dire exactement ce qu'il dit !

Je n’ai pas honte de l'évangile du Christ. Tenez fermement les enseignements de Dieu peu importante ce qui est à la mode ou combien de personnes dans votre église ont divorcé et/ou se sont remarié. "Car je n'ai point honte de l'Évangile: c'est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit" (Rom. 1:16).

Veuillez comprendre que si les mariages doivent être sauvés, nous devons nous tenir sur la vérité ! Ces seconds mariages qui "semblent" heureux vivent en fait dans la défaite, et ne sont pas un témoignage de la fidélité de Dieu. Ils continuent à faire souffrir beaucoup de personnes ou les font vivre en dessous de ce que Dieu leur offre, particulièrement les enfants, qui souffrent le plus ! Et ils font trébucher beaucoup qui traversent des difficultés dans leurs mariages. Il est très tentant de vouloir trouver un second mari quand beaucoup professent qu'elles ont trouvé le bonheur auprès de leur deuxième mari après qu'elles se soient finalement débarrassées de leur premier mari !

Avec gentillesse corrigeons ceux qui sont dans l'opposition. Veuillez ne pas débattre sur la question du divorce. Chaque personne est seulement responsable de proclamer, d’enseigner, et de vivre la vérité. Ensuite le Saint Esprit fera son travail de conviction, et le Seigneur tournera le coeur.

"Repousse les discussions folles et inutiles, sachant qu'elles font naître des querelles" (2 Tim. 2:23).

"Or, il ne faut pas qu'un serviteur du Seigneur ait des querelles; il doit, au contraire, avoir de la condescendance pour tous, être propre à enseigner, doué de patience; il doit redresser avec douceur les adversaires, dans l'espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s'est emparé d'eux pour les soumettre à sa volonté" (2 Tim. 2: 24-26).

L'arbre est connu par son fruit. Nous pouvons voir les "fruits" de beaucoup de dirigeants de l'église—ceux qui ont permis un abus des "exceptions" pour le divorce. Nous avons vu que ça a commencé par l'échappatoire de "l’infidélité ou de l'adultère" et c’est terminé par un divorce pour pratiquement n'importe quelle raison ! Il met en parallèle ce qui s'est produit avec les raisons de l’avortement… le viol, l’inceste, et la santé de la mère explique maintenant moins de 1% de tous les avortements exécutés ! "Vous les reconnaîtrez à leurs fruits" (Matt. 7:16). "Ou dites que l'arbre est bon et que son fruit est bon, ou dites que l'arbre est mauvais et que son fruit est mauvais; car on connaît l'arbre par le fruit" (Matt. 12:33). Nous pouvons clairement voir le mauvais fruit qui a été produit en compromettant la Parole de Dieu—des mariages brisés et des voeux brisés.

Les Questions

Pourquoi devons-nous comprendre et suivre les Lois de Dieu concernant le mariage ?

Puisque les familles sont détruites, et sans la famille, la fondation sur laquelle notre pays se tient sera retirée, et grande sera notre chute ! Nous, en tant que chrétiens, seront à blâmer. Nous ne pouvons pas pointer les autres du doigt parce que Dieu nous promet en tant que croyants que "si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s'humilie, prie, et cherche ma face, et s'il se détourne de ses mauvaises voies, je l'exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays" (2 Chron. 7:14).

Cependant, les mariages chrétiens périssent au même rythme de destruction que ceux dans le monde. Pourquoi ? "Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance" (Osée 4:6). Les chrétiens ont été trompés, et suivent les manières du monde plutôt que les manières de Dieu.

Comment pouvons-nous savoir que nous sommes trompés concernant le mariage et le divorce ?

Se tourner vers les fables. Beaucoup de gens à l'église ne veulent pas entendre la vérité. "Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires, détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables" (2 Tim. 4:3-4).

Nous cherchons maintenant des solutions du monde pour les mariages en crises plutôt que de chercher le Seigneur et sa Parole. "Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis" (1 Pierre 2:9). Nous ne sommes pas "des peuples particuliers" si nous suivons juste le chemin battu qui mène à la cour de divorce !

Vous ne faite peut-être pas les choses que vous voulez. Sa Parole est toujours consistante; La Parole de Dieu est opposée aux philosophies du monde et parfois difficile à comprendre et à suivre. "Mais l'homme animal ne reçoit pas les choses de l'Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c'est spirituellement qu'on en juge" (1 Cor. 2:14). "Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair… afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez" (Gal. 5:17).

Mauvais fruit. Encore, nous pouvons facilement voir "les fruits" de tous les mariages chrétiens qui ont été détruits parce qu'ils ont cru aux mensonges. "Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits" (Matt. 7:15-17).

Des Faits Bibliques sur Lesquels se Tenir

Regardons de plus près les Ecritures pour voir ce que dit Dieu concernant le mariage.

Le mariage c’est pour la vie. Nous prononçons les voeux "jusqu'à ce que la mort nous sépare". "Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint" (Matt. 19:6). "Et les deux deviendront une seule chair. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair" (Marc 10:8).

Dieu dit qu'il déteste le divorce ! Cependant, il y a des femmes qui sont convaincues que Dieu les a conduits à obtenir un divorce ! Certaines déclarent que Dieu "m'a libéré." Il dit... "Car je hais la répudiation…" (Mal. 2:16). Dieu ne change jamais... "Jésus Christ est le même hier et aujourd'hui, oui et pour toujours" (Heb. 13:8).

Vous n’êtes pas une exception. "En vérité, je reconnais que Dieu ne fait point acception de personnes" (Actes 10:34).

Le remariage n'est pas une "option", la bible dit que c'est "de l’adultère"!... "Mais je dis [Jésus lui-même] que quiconque divorce son épouse, excepté pour cause de non chasteté, l'incite à commettre l'adultère; et celui qui épouse une femme divorcée commet l'adultère" (Matt. 5:32).

"Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité (fornication), et qui en épouse une autre, commet un adultère" (Matt. 19:9).

Commet l’adultère. Et Il leur dit (Jésus une fois de plus): "Celui qui répudie sa femme et qui en épouse une autre, commet un adultère à son égard…" (Marc 10:11). "Quiconque répudie sa femme et en épouse une autre commet un adultère, et quiconque épouse une femme répudiée par son mari commet un adultère" (Luc 16:18).

Si son mari meurt. "Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu'elle n'est point adultère en devenant la femme d'un autre" (Rom. 7:3).

Manquer du sens. "Mais celui qui commet un adultère avec une femme est dépourvu de sens, Celui qui veut se perdre agit de la sorte" (Prov. 6:32). "Si un homme commet un adultère avec une femme mariée, s'il commet un adultère avec la femme de son prochain, l'homme et la femme adultères seront punis de mort" (Lév. 20:10).

Et quand est-il de la clause "d’exception" ?

Une fois de plus, très peu de divorces dans l'église ont pour raison l'adultère, même s’il s’agissait de "l'exception" proprement dite. Quand j'ai été conseillé par les pasteurs qui m'ont dit que j'avais des raisons valables pour divorcer parce que Dan était dans l'adultère, j'ai cherché à découvrir la vérité. Ce que j'ai trouvé c’est que dans les différentes versions de la bible les mots "adultère" et "fornication" ou "les impuretés morales" sont utilisés de manières interchangeables comme s’ils étaient identiques—mais j’ai découvert qu’ils n’avaient pas le même sens ! Le mot "adultère" (selon la concordance de "Strong’s" dans la langue grecque le mot originale est 3429 Moichao) signifie un acte d'intimité après mariage. Mais le mot "fornication" (selon "Stong" 4202) signifie un acte d'intimité avant mariage. Par conséquent ce sont deux péchés séparés et ne devraient pas être confondus.

Ainsi quand la bible dit dans Matthieu 19:9 "Mais je vous dis que celui qui répudie sa femme, sauf pour infidélité, et qui en épouse une autre, commet un adultère." Cette exception signifié qu'un homme pouvait divorcer son épouse si, avant qu'ils soient mariés, il s'avérait qu’elle avait été immorale ou avait commis la fornication—tel le cas de Joseph quand la bible a indiqué qu'il avait secrètement contemplé le divorce (Matt. 1:19). Mais cela ne veut pas dire que si vous découvrez que votre mari avait commis l'adultère, qui est l’acte d’intimité après le mariage, que vous pouvez divorcer de lui.

Avec cette information, nous pouvons réécrire le verset dans le livre de Matthieu avec la signification juste pour dire: "mais Moi [Jésus] dit que quiconque divorce son épouse, l'incite à commettre l'adultère; et quiconque épouse une femme divorcée commet l'adultère." C’est seulement quand une femme s'est avérée avant ou le jour de son mariage ne pas être vierge; que son mari peut la divorcer. Et encore, Moïse a permis aux hommes de divorcer car: "C'est à cause de la dureté de votre coeur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi" (Matt. 19:8)

En d'autres termes, non, vous ne pouvez pas divorcer votre mari pour aucune raison

 

Faites attention quand vous dites, "Dieu m’a dit !" "Voici, dit l'Éternel, j'en veux aux prophètes Qui prennent leur propre parole et la donnent pour ma parole. Voici, dit l'Éternel, j'en veux à ceux qui prophétisent des songes faux, Qui les racontent, et qui égarent mon peuple Par leurs mensonges et par leur témérité; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d'ordre, Et ils ne sont d'aucune utilité à ce peuple, dit l'Éternel" (Jér. 23:31-32). "Car je hais la répudiation, Dit l'Éternel" (Mal. 2:16). Dieu ne nous dit jamais d'aller contre sa Parole ! Il ne change jamais ! Jamais ! !

Vous devez également faire très attention sur ce que vous dites au sujet du divorce ou du remariage puisque cela pourrait mener une autre personne à trébucher et divorcer ou se remarier: "Malheur au monde à cause des scandales! Car il est nécessaire qu'il arrive des scandales; mais malheur à l'homme par qui le scandale arrive…il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu'on le jetât au fond de la mer" (Matt. 18:7, 6).

Beaucoup ont été trompés. Si vous croyez que Dieu veut que vous divorciez, vous avez été trompé. "Et cela n'est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière" (2 Cor. 11:14).

La chair récolte la corruption. "Celui qui sème pour sa chair moissonnera de la chair la corruption; mais celui qui sème pour l'Esprit moissonnera de l'Esprit la vie éternelle" (Gal. 6:8).

Vérifiez pour voir votre niveau de "persuasion" avant de vous lancez dans un pas de foi. Les désirs charnels sentent bons à la chair; si vous ressentez une "urgence" derrière elle, vous n'avez besoin d'aucune grâce pour l’accomplir. "Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez" (Gal. 5:17).

Dieu et seulement Dieu ! Qu’avons-nous appris après avoir vu autant de mariages cassés et en crise ? Dieu et seulement Dieu peut sauver et garder un mariage intact ! Par votre obéissance à sa Parole ! ! Mais vous devez connaître sa Parole pour pouvoir l'obéir. "Mon peuple est détruit, parce qu'il lui manque la connaissance" (Osée 4:6). C'est pourquoi vous devez lire et relire ceci ! C'est pourquoi vous devez méditer sur sa Parole. C'est pourquoi vous devez vous nourrir de sa Parole pas simplement chaque jour, mais toute la journée !

Si Vous m’Aimez

En conclusion, "Si quelqu'un enseigne de fausses doctrines, et ne s'attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d'orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d'hommes corrompus d'entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété est une source de gain" (1 Tim. 6:3-5).

"Si vous m'aimez, vous garderez mes commandements" (John 14:15). Si vous dites que vous croyez en Dieu, alors obéissez Le. "Pourquoi m'appelez-vous seigneur et ne faites pas ce que je dis ?" (Luc 6:46). Si vous avez décidé de demander à Jésus votre salut mais ne suivez pas ses enseignements, alors Il n'est pas votre Seigneur et votre Maître. S'il est votre Seigneur, assurez-vous d’agir de la sorte. Obéissez-le !

 

Prenons un engagement personnel

De Rester Marie

Et encourager tous ceux que nous rencontrons à faire de même

Engagement personnel de rester marié et d’encourager les autres à faire de même. "Basé sur ce que j’ai appris dans la Parole de Dieu, je me re-commet à mon mariage. Je m'humilierai si nécessaire et prends toutes les mesures en tant que conciliateur dans mon mariage. Je ne couvrirai pas mes transgressions ni ne ferai trébucher les autres. Je consacrerai mes lèvres propager la vérité de Dieu concernant le mariage d'une façon docile et tranquille."

 

Date:________________ Signée par:______________________________________________________

 

Nous avons mis en place une "camaraderie de restauration" pour aider les femmes à trouver l'aide et le soutien dont elles ont besoin. Trouvez-vous un associé d'encouragement que vous rencontrez à travers Internet, ou en tête à tête. Nous associons les femmes qui sont dans des situations semblables. Si vous êtes séparé ou divorcé ou si votre mari s’est remarié ou vit toujours à la maison, vous trouverez du réconfort, de l'appui et de la compréhension avec votre associé d'encouragement. AideMaritale.com



Si tu es prête à prendre cet engagement envers Dieu,et si tu es d´accord et prête à documenter cette étape de ton Parcours de Restauration, sous forme de questionnaire: „ce que j´ai appris“, clique ICI

Si tu souhaites être mise en contact avec une e-partenaire pendant ta restauration, tu dois prendre soin à vider ton coeur à chaque leçon.



Français